Back Loop 9 (1954)

Intheloop a définitivement fermé !
Le site reste en ligne pour vous permettre d'accéder aux archives. Les commentaires et le forum ont été désactivés.

Back Loop vous propose un voyage dans le tricot d’autrefois : rétro, vintage, quels étaient les sujets techniques ou les tendances de l’époque ? Cette fois, nous remonterons… à l’année de ma naissance ! 1954.



Quand Marianne tricotait

Pour cet article de rentrée, l’idée  de départ n’est pas un magazine mais cette jolie affiche . En 1953/54, l’administration française n’avait pas peur d’utiliser l’image de Marianne tricotant un bas de laine.

Cette publicité était faite pour la fameuse « Rente Pinay » : Antoine Pinay a fait voter une amnistie fiscale et procédé, le 29 mai 1952, à l’émission de « la rente Pinay», elle est indexée sur l’or et bénéficie d’une exemption fiscale totale (taxe proportionnelle, taxe progressive, surtaxe et surtout droits de succession). C’est par la rente Pinay que la bourgeoisie française va échapper à l’impôt sur les successions.
En 1958 Pinay recommencera avec un nouvel emprunt indexé sur l’or et une nouvelle amnistie.

Comme vous le voyez sur l’affiche la pelote est en fait un Louis d’or puisque cet emprunt était indexé sur le cours du métal précieux. Je vous parlerai des auteures de l’affiche en fin d’article.









Tricoter un bas de laine

Ces chaussettes avaient  été tricotées pour moi, par ma grand-mère . Avec une laine très fine puisque l’échantillon est de 40 mailles et 50 rangs pour 10cm.

Ce n’est pas l’endroit pour vous expliquer complètement le tricotage de chaussettes mais je voulais vous parler de mon expérience avec les nouvelles aiguilles Addi.

Jusqu’à récemment, je tricotais mes chaussettes avec 5 aiguilles (les KnitPro en bois multicolores) mais un malheureux accident a cassé deux d’entre elles.

Pour les remplacer, car je ne souhaitais pas passer au Magic Loop , j’ai voulu essayer les nouvelles Addi Turbo Sock Rockets. Bien que fabriquées en Allemagne elles n’étaient pas encore vendues en France au début de l’automne et c’est une amie qui me les a envoyées depuis les USA.

Le câble est extrêmement souple, les pointes longues comme pour la version « lace ». Le métal des aiguilles ne laisse pas d’odeur sur les mains comme certains autres modèles.

Découvrez aussi notre comparatif de 5 aiguilles circulaires fixes.




On divise donc le nombre de mailles montées pour la chaussette en deux seulement en prenant soin que le début du rang (anciennement aiguille1) soit situé au milieu d’une des deux aiguilles circulaires.

 

Arrivé au talon cela permet de le tricoter sur cette aiguille, en ayant si nécessaire reporté les mailles en trop à droite et gauche sur l’autre. On procède aux diminutions du cou de pied au niveau du passage entre les deux aiguilles et, de même pour le tricotage de la pointe, on divise les mailles en deux et on procède aux diminutions, à la fin et au début de chaque aiguille.

Avec deux aiguilles circulaires, c’est plus facile à transporter que les 5 aiguilles DPN rigides, pas de risque de casse, de les enfoncer malencontreusement dans un autre objet, ni de perdre ses mailles.

Je suis satisfaite de cet achat et j’espère qu’on les trouvera rapidement en France. Les miennes font 60cm de long en taille 2,5 mm.

Pour une tirelire

Je voulais transformer ces vieilles petites chaussettes en tirelires (bas de laine) pour deux petites filles nouvellement nées dans la famille.

Malheureusement un récent accident m’empêche totalement de me mettre à mon atelier pour réaliser les objets. Je vais donc vous expliquer la méthode mais hélas sans photo. Je les ajouterai dès que possible :

  • Mesurer le diamètre intérieur de votre chaussette.
  • Empiler et coller 2 carrés de carton plume.
  • Y tracer le cercle correspondant à la taille de la chaussette.
  • Découper au cutter et découper une fente centrale (mesurer le passage d’une pièce de 2 €).
  • Coller un joli tissu sur ce cercle en laissant dépasser 1,5 cm.
  • Encoller les bords vers le dessous, entailler le tissu au niveau de la fente et l’encoller vers l’intérieur.
  • Fixer la chaussette sur les bords du cercle avec une agrafeuse ou de toutes petites épingles enfoncées dans le carton plume.
  • Recouvrir l’extérieur avec un joli galon cousu ou collé.

Bonus « handicap »

Puisque j’en ai eu besoin pour réchauffer mon pied pris dans un plâtre pour des semaines, je vous explique le tricot d’une petite « chaussette » spécifique!

Laine : Regia 4 fils

Aiguilles : 3,5 mm (c’est une taille supérieure à celles utilisées normalement pour obtenir un tricot beaucoup plus souple)

Monter souplement 64 ou 72 mailles (suivant la taille du plâtre ! Mais vous verrez le tricot est très élastique)

Tricoter 25  à 30 rangs suivant ce dessin :

*2m.end, 1m.env, 2m.end, 3m.env* répéter 8 ou 9 fois suivant le nombre de mailles montées

Tricoter ensuite 1 rang complet en m.end et commencer les diminutions pour la pointe après avoir partagé également le tricot en deux ou quatre aiguilles .

1ère aiguille : m.end jusqu’à 4m avant la fin de l’aiguille, 2 m.ens., 2m.end

2ème aiguille : 2 m.end, ssk, m.end. jusqu’à la fin de l’aiguille

3ème aiguille : comme la 1ère

4ème aiguilles : comme la 2ème

Si vous n’utilisez que 2 aiguilles ou magic loop, faire les diminutions en début et fin de chaque côté.

On fait les diminutions à tous les rangs jusqu’à ce qu’il ne reste plus que 2 fois 8 mailles.

Retourner la chaussette sur l’envers et fermer à trois aiguilles.

Voilà votre petit pied bien à l’abri des premières froidures de l’automne !

Les artistes de l’affiche

Cette affiche éditée en 1954 puis en 1958 est l’œuvre du duo de designers Marie-Claire Lefort et Marie-Francine Oppeneau. Elles avaient choisi de travailler en binôme et tous leurs ouvrages sont signés d’une seul pseudo : Lefor-Openo.

Il y avait jusqu’à très récemment un site très bien illustré avec toutes leurs galeries mais il semble avoir disparu. J’espère que ce n’est que temporaire et je vous donne l’adresse : http://www.lefor-openo.com/

Le duo Lefor-Openo a travaillé pour de grandes marques et de très nombreuses campagnes officielles : hygiène et santé, protection de l’enfance, tourisme…

À défaut de la réouverture du site dédié, la recherche Google image vous donnera déjà un très large aperçu de leurs carrières respectives.

Les temps changent… Alors que l’anti-gluten est à la mode en 2014, à la fin des années 50, la bonne pratique était au contraire de :

 

Print Friendly

 

 

 
TivaB
TivaBLe textile, dans toutes ces définitions, voilà ce qui me plait et ce que j'adore partager. Broderie, patchwork et bien entendu tricot, je les pratique depuis longtemps et je suis fascinée par les incroyables possibilités qu'a ouvert le web pour les échanges. Les machines à coudre très anciennes m'ont amené à collectionner les magazines et documents anciens. On y trouve des pépites que je vous ferai partager.

| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |


Tags: , ,

5 commentaires sur "Back Loop 9 (1954)"

  1. koalachocolat dit :

    Superbe chaussette de platre! L’idée du « bas de laine – tirelire » est aussi rigolotte.

  2. Filochette dit :

    Super la petite chaussette de plâtre. Je n’y ai pas pensé pendant mon entorse, mais j’espère ne pas en avoir besoin. Je te souhaite un prompt rétablissement.

  3. Senlis dit :

    Très intéressante affiche et analyse!
    J’ai un ami anglais qui se moque de moi chaque fois qu’il me voit tricoter car on lui a appris que pendant la Révolution les femmes françaises tricotaient au pied de la guillotine…
    Je pense que les exemples d’association Etat/tricot doivent être nombreux…et plus ou moins réussis…!

  4. lenalena lenalena dit :

    J’adore la chaussette pour plâtre. J’ai un récidiviste à la maison, la prochaine fois je lui tricoterai une moufle spéciale ! (lui, il préfère se casser le bras ;-) )

2012 - 2014 Intheloop.fr   ||   Licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0 FR)   ||   Mentions légales