Knitting Without Tears

Intheloop a définitivement fermé !
Le site reste en ligne pour vous permettre d'accéder aux archives. Les commentaires et le forum ont été désactivés.

Elizabeth Zimmermann est une référence dans le domaine du tricot. Elle a écrit plusieurs livres : Knitting without Tears (1971), le Knitter’s Almanac (1974), Knitting Workshop (1981), Knitting Around (1989) et The Opinionated Knitter (2005, post mortem, une collection d’écrits). Elle a aussi écrit pour Vogue Knitting, et on la retrouve souvent mentionnée sur de nombreux sites sous les initiales EZ.

Née en 1910, décédée en 1999, elle est à l’origine de plusieurs techniques, bien qu’elle n’ait jamais voulu le reconnaitre, mais elle a en tout cas participé à leur diffusion : la technique du i-cord, le système du pourcentage (une technique qui permet de construire n’importe quel pull, avec n’importe quelle laine, en fonction d’une méthode de calcul sur la circonférence du buste), la technique de la boutonnière « après coup » (en coupant les mailles),  et a écrit de nombreux patrons très aimés sur Ravelry. Elle a été l’une des premières adeptes du tricot en rond, et a poussé de nombreuses tricoteuses à ne pas se limiter à suivre un patron, mais à expérimenter.

Ce livre fait partie des ouvrages qui justement vous montrent comment expérimenter de nouvelles techniques, comment faire d’un patron de base votre ouvrage à vous.

A sa mort, le New York Times a dit qu’elle avait « révolutionné le tricot moderne ».

 

Le sommaire

  • The optionated knitter : techniques de tricot, de montage des mailles, de rabattage des mailles, de rattrapage des mailles, de boutonnières, et surtout, de jointure de pelotes (c’est ici que j’ai enfin appris comment joindre correctement une nouvelle pelote)
  • Gauge : patron, jointure, échantillon

  • Seamless sweaters
    : tricoter un pull en rond (avec patrons), plusieurs formes d’encolures démontrées
  • Other knitted garments : forme kangourou, veste modulaire, bonnets, astuces sur les chaussettes (plusieurs types de talons), mitaines, écharpes, chales, couvertures
  • The washing of sweaters : toutes les astuces à connaitre autour du lavage d’un pull : comment le plier pendant qu’il sèche à plat etc.

 

J’ai aimé

Ce livre est une mine d’astuces, disséminées au fil des pages.  Le ton est très personnel, et on se rend compte que les questions métaphysiques qu’on peut se poser parfois sur un tricot, sont partagées par Elizabeth, expliqués, et il m’est souvent arrivé de me dire : « Oh ! Mais évidemment que j’aurais du faire comme ça ! » en le lisant.

J’ai beaucoup aimé le ton du livre, qui n’est pas prétentieux, à mi chemin entre les confidences d’une tricoteuse experte et du guide.

On y retrouve de nombreuses techniques qui sont vraiment utiles, de petites astuces pleines de bon sens. En fait, il s’agit ici de l’origine de toutes les techniques que l’on peut rencontrer dans les patrons d’aujourd’hui, qui ont repris en grande partie les notes d’Elizabeth. Elles sont ici toutes présentées, condensées, alors qu’il faudrait lire et essayer beaucoup de patrons différents pour en avoir connaissance.

Ce livre est aussi à destination de celles qui n’ont pas envie de suivre un patron à la lettre, parce qu’elles n’aiment pas la façon dont le modèle est construit, et recherchent une alternative pour tricoter d’une façon qui leur convient mieux. On y découvre comment attacher des manches au corps, pendant le tricot, par exemple.

J’ai moins aimé

Beaucoup de personnes regrettent qu’il n’y ait pas plus d’images. Et c’est vrai, ce livre c’est avant tout du texte, qui plus est en anglais. Mais il contient tellement d’astuces que ce serait dommage de ne pas le lire malgré tout !

Enfin, je regrette un peu le chapitrage de ce livre : il ne peut ne pas être facile de retrouver une information, car les astuces sont disséminées un peu partout.

 

Et vous ? avez-vous déjà lu l’un de ses ouvrages ? Qu’en pensez-vous ?

Print Friendly
Elise
ElisePartager la connaissance a toujours fait partie de ce qui me motive, m’anime, et ça, depuis les tout débuts d’internet. Plus j’échange, j’apprend et je transmet, plus je me sens épanouie. Et en plus, on rencontre plein de personnes géniales ! Je suis principalement en charge du site, d’un point de vue technique, design et maintenance donc si vous remarquez un bug, pensez à m’en parler ! Mon dada se centre sur la pédagogie autour des arts de la laine, la découverte de nouvelles techniques surprenantes, et la traduction de patrons anglais. J’espère pouvoir rencontrer encore plus de passionné(e)s, apprendre avec vous, et partager ma passion.

| http://madewithlove.fr/| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |



21 commentaires sur "Knitting Without Tears"

  1. gingembre dit :

    Pour toutes celles qui, comme moi, ne lisent pas parfaitement l’anglais, j’adorerais que ce livre soit enfin traduit, ainsi que tous les ouvrages de EZ.

    • Elise Elise dit :

      Je suis d’accord avec toi, il y a des livres comme ça où on se demande ce que font les maisons d’édition, et pourquoi ils ne les traduisent pas !

      • magalaine dit :

        Je suis tout à fait d’accord. Je pense qu’une traduction en français d’EZ aurait beaucoup de succès.

      • il y a des droits d’auteurs…que la famille protege jalousement!!!! par le biais d’une société d’edition…….
        il faudra attendre longtemps avant que cela puisse etre enfin traduit en français….;o(

  2. Bintou Bintou dit :

    J’avais entendu parlé d’EZ sur de nombreux sites anglophones et ça fait un moment que je me dis qu’il serait bien de mettre l’un de ses ouvrages sur ma shopping list! j’hésitais entre celui-ci et the opiniated knitter (mais qui est visiblement difficile à trouver), du coup je vais peut être commencer déjà par celui-ci!

  3. Théonie dit :

    J’ai tous les livres de EZ pour mon plus grand bonheur !

  4. Astrante Astrante dit :

    EZ est une grande dame du tricot, il n’y a pas de doute là-dessus !
    Mais c’est à juste titre qu’elle ne s’est pas attribué la paternité des techniques qu’elle a promu toute sa vie, car elles existent probablement depuis la nuit des temps. En Europe du nord on tricotait des pulls en rond bien avant l’invention du plastique et des aiguilles circulaires, avec de grande doubles pointes… et oui !
    La grande oeuvre d’EZ a été de retrouver et surtout de promouvoir ces techniques en Amérique du nord, où elles étaient tombées dans l’oubli. Et c’est avec génie qu’elle a su utiliser les médias modernes pour les faire connaître au plus grand nombre.

    J’ai bien aimé Knitting without tears, mais c’est le livre de sa cadette, Maggie Righetti Knitting in plain english qui a pris sa place dans ma bibliothèque. Il n’y a presque pas de modèles, mais il regorge encore plus d’astuces en tous genre. Je préfère aussi le ton de Maggie Righetti, qui ne manque vraiment pas d’humour !

    • Elise Elise dit :

      Je ne connais pas cette dame, j’ai été regarder rapidement sur amazon, ses livres comme Sweater Design in Plain English ou Universal Yarn Finder par exemple.
      Mais peut d’infos sur amazon.fr

      Du coup, tu as attisé ma curiosité, peut-etre l’occasion pour en parler ici dans un article ? :)

      • Astrante Astrante dit :

        Pourquoi pas !
        Moi, c’est un peu mon gourou du tricot. Je ne me séparerais de Knitting in plain english ni de Sweater Design in Plain English pour rien au monde. En plus ces 2 ouvrages ont été réédités assez récemment donc on les trouves facilement.

  5. Surement une mine d’information mais je ne lis pas l’anglais. Espérons qu’un jour il soit traduit…

  6. untxin dit :

    J’ai le Knitting without tears dans ma bibliothèque, mais quelle frustration lorsqu’on ne maîtrise pas l’anglais ! Ce livre m’a aidé lorsque je cherchais des infos bien précises, mais je suis certaine de passer à côté de bien des astuces qui y sont expliquées.
    Je pense qu’EZ méritait bien un article chez vous !!

  7. Natalyon dit :

    Merci pour ce beau billet qui rend hommage à une femme que j’aime énormément.

    J’adore les livres d’Elizabeth Zimmermann, EZ comme on réfère souvent à elle sur les sites anglophones. Je crois bien que j’ai tous ses livres… Son énergie, son inventivité et son ton libre et presque irrévérencieux (je devrais peut-être dire non-conformiste) font d’elle une auteur à part entière. Certains de ces livres ne sont pas juste des livres sur le tricot, ce sont des livres qu’on n’a pas envie de poser car elle y mêle sa vie avec beaucoup d’humour et un style bien à elle. On y sent une femme de caractère, plein de volonté et d’indépendance. Indépendance aussi dans le tricot car elle donne avant tout des clés pour tricoter, un patron chez elle, ce sont quelques lignes pour guider mais rarement des instructions à suivre à la lettre.

    Selon moi son idée majeur c’est de donner aux tricoteurs/ses l’envie d’essayer, de tester, de trouver leur façon à eux/elles de tricoter. Bref tout sauf du conformisme ! Je ne sais pas trop comment expliquer cela mais elle a une façon de tricoter qui mise sur l’architecture du tricot. Les points utilisés sont simples, c’est la construction qui fait l’originalité de ses modèles.

    J’adore Knitter’s Almanac (la commemorative edition qui est d’ailleurs au pied de mon lit…) et je regarde souvent Knitting workshop. Ne vous attendez pas à des livres super fashion avec des tas de photos modernes etc, ce sont les textes et les dessins qui font la valeur de ces livres.
    The opinionated knitter a beaucoup de photos, on y reprend les modèles et les textes originaux (tapé à la machine à écrire) des lettres d’info qu’elle envoyait aux clients de son magasin de laine par correspondance.

    Knit one, knit all est plus moderne avec beaucoup de photo et entièrement dédié au point mousse, elle a essayé de le faire publier dans les années 70 mais aucun éditeur ne voulait d’un livre entièrement dédié au

    Knitting around contient aussi des modèles mais est plus dédié à sa vie, sa famille (Meg Swansen est sa fille) on y trouve énormément de photo qui retrace son itinéraire à travers le siècle et les deux continents où elle a vécu.

    Grâce à elle, j’ai tricoté le Tomten :
    http://www.ravelry.com/projects/natalyon/tomten-jacket—child un gilet très pratique qui peut être porté longtemps grâce aux emmanchures larges et à l’élasticité du point mousse.

    Et le Maltese Fishermans hat
    http://www.ravelry.com/projects/natalyon/maltese-fishermans-hat-wg08-so9 dont la construction est très intéressante.

    Bon j’arrête là, je vous l’accorde je suis un peu bavarde quand un sujet me passionne! Elise, j’espère que je n’ai pas trop monopolisé ton billet…

  8. Nadège dit :

    Ça fait un moment que ça me titille d’acheter un livre d’elle. Je crois que vous m’avez convaincu !

  9. Je l’ai et je trouve qu’il n’y a nul besoin d’images parce que ces explications sont très claires. Elle a un ton très pédagogique. Elle le dit, elle n’a rien inventé, le tricot existe depuis bien trop longtemps mais elle a fait suffisamment de recherches pour nous faire partager tous les petits secrets du tricot!

  10. Agnès dit :

    Je rejoins ce que dit Natalyon, du plus il faut remettre le livre dans son contexte. Il a été écrit, je crois en 1971, donc à cette époque point d’internet et le livre était surtout destiné au marché américain!!!

    Grâce à internet, nous avons accès à plein de choses inconnues auparavant et c’est que le texte est très très important dans les ouvrages d’EZ.

    Donc, je pense, que nous devons toutes faire des efforts et se mettre à l’anglais.

    J’aime aussi beaucoup le Knitter’s Almanach.

    Bonne fin de journée

    Agnès

  11. maorie dit :

    Quel article très intéressant et les commentaires qui vont avec ! J’ai récupéré dans la bibliothèque de ma maman le livre du Workshop sans trop m’y intéresser , mais oui oui il faut absolument faire l’effort de s’y coller ! Une bonne manière d’ameliorer son anglais ! Ça ouvre des horizons infinis ! Merci merci

  12. kiki et gaza dit :

    Merci pour ces commentaires Judicieux! J’adore aussi relire l ‘almanach d’élisabeth zimmermann, son style est vraiment très agréable

  13. logodus logodus dit :

    grâce à ce livre je ne fais plus de complexes sur ma « façon » de tricoter : continentale à l’est-européenne (si,si, c’est comme çà. J’aurais souhaité un peu de schémas tout de même, mais c’est tout à fait vrai il faut le replacer dans son contexte.

  14. isabelle dit :

    bonjour a toutes,
    par quel livre d’Élisabeth Zimmermann commencer alors?

2012 - 2014 Intheloop.fr   ||   Licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0 FR)   ||   Mentions légales