Entretien avec Julia

Intheloop a définitivement fermé !
Le site reste en ligne pour vous permettre d'accéder aux archives. Les commentaires et le forum ont été désactivés.

Crochet, tricot, couture, toutes les techniques inspirent Julia Vasconsin. Aussi à l’aise dans les créations pour enfants que pour adultes, elle crée des modèles élégants avec des fils naturels. Ses modèles au crochet ont un chic indéfinissable qui vient sans doute du grain d’originalité toujours présent…

 

Bonjour Julia. Depuis quand crochètes-tu et qui t’a appris à crocheter ? As-tu appris à tricoter en même temps ?

Bonjour. J’ai appris le tricot et le crochet en même temps vers sept ans à l’école primaire.

 

As-tu toujours crocheté ou as-tu abandonné le crochet pendant de nombreuses années comme beaucoup de crocheteuses ?

Moi aussi, je l’ai abandonné pendant de nombreuses années. Après l’école primaire, je sortais crochet ou aiguilles de temps en temps pour faire un cadeau, mais pas régulièrement, une ou deux fois par an. C’est en 2003 que je m’y suis remise et depuis je n’arrête plus. J’ai d’abord ressorti les aiguilles à tricoter et découvert le monde des blogs. Cela m’a donné suffisamment de motivation pour ne plus arrêter. Et puis Ravelry est arrivé et alors il n’a plus du tout été question de lâcher aiguilles ou crochet pendant plusieurs jours d’affilée. On pouvait trouver très facilement des modèles, magazines, blogs etc  pour le tricot. Mais j’ai voulu faire la même chose pour le crochet et j’ai été déçue de ne pas trouver la même richesse d’information sur le net. Et c’est à ce moment-là que j’ai commencé à créer mes propres modèles.

 

Préfères-tu la technique du crochet ou celle du tricot ?

J’aime bien les deux.


Depuis quand crées-tu tes modèles ?

Mon tout premier modèle était les Basic fingerless mittens . Le premier modèle publié dans le magazine Interweave Crochet était le Butterscotch Cardigan, qui a été publié en 2008. J’avais commencé à travailler dessus environ un an avant.

 

Quelles sortes de créations réalises-tu ? Des accessoires, des vêtements ?

Ce qui m’intéressait surtout au début c’était les vêtements pour femme car j’avais vraiment l’impression qu’il n’y avait pas assez de modèles au crochet. A l’heure actuelle, je n’ai pas perdu cette passion, mais par manque de temps je vais probablement plus me concentrer sur des accessoires. Et il faut aussi dire que créer un vêtement c’est à chaque fois un gros projet, et un patron d’accessoire se vend mieux qu’un patron de vêtement.

 

Quelles sont tes sources d’inspiration ? Est-ce la laine au départ, ou une idée de point, ou autre chose… ?

C’est très variable, parfois c’est le fil, parfois c’est une idée de silhouette, une technique ou un point que je veux employer. Le plus souvent c’est un mix de plusieurs facteurs.

Comment naissent tes créations ? Prends-tu des notes quand les idées te viennent ?

Oui, je prends des notes, je fais des petits dessins quand une idée me vient. Mais si je n’ai pas rapidement le temps d’en faire quelque chose de concret, ça finit en général à la poubelle. Je préfère mener un projet de l’idée jusqu’au bout, sinon d’autres idées vont prendre le dessus et l’ancienne ne m’intéresse plus.

 

Où peut-on trouver tes créations ? (livres, magazines, site, Ravelry ,…)

Quelles sont tes laines préférées ?

J’ai une préférence pour des fils naturels, de la laine surtout, de la plus rêche à la plus douce, selon l’usage que je veux en faire.

 

Quelles sont les créateurs / créatrices que tu admires particulièrement ?

Il y en a beaucoup, surtout dans le monde du tricot. En ce qui concerne le crochet, ça change, mais en ce moment j’aime particulièrement le travail de Linda Permann  pour son utilisation de fils fins et j’adore ce que Aoibhe Ni fait avec le crochet tunisien.

 

Quels sont tes projets en ce moment ?

Ça fait un moment que je n’ai rien publié. Mais j’ai très envie de m’y remettre. Le cœur y est, mais le temps me manque.

 

Tu as réalisé plusieurs modèles au crochet pour enfants. Je trouve qu’il n’y a pas beaucoup de jolis modèles modernes au crochet pour les enfants, es-tu d’accord avec moi, et penses-tu continuer à faire de la création pour ce public ?

Je pense que oui. J’ai plein d’idées pour des enfants. Et j’espère pouvoir en publier quelques-uns pendant que j’ai encore des enfants suffisamment petits pour m’inspirer.

 

Tu es allemande mais tu publies beaucoup en anglais (tes modèles et aussi ton site). Est-ce un plus pour faire connaître tes créations ? (plusieurs de tes modèles ont été réalisés plus de deux cents fois sur Ravelry et surtout par des anglophones, ton modèle de mitaines a même été réalisé 728 fois !)

Je suis Allemande, mais je vis en France depuis douze ans. Quand je me suis remise au crochet et au tricot, j’ai d’abord commencé à lire les blogs en allemand, ensuite j’ai découvert les blogs anglophones et français. Au début j’ai essayé d’écrire mon blog en français, allemand et en anglais, mais c’était trop de travail et j’ai fini par laisser tomber en faveur de l’anglais qui me semble être compris par le plus grand nombre dans ce domaine.

Pour mes modèles, l’anglais est plus facile pour moi que le français, car j’ai utilisé et lu un bon nombre de patrons en anglais et très peu en français. Et comme j’ai commencé à publier avec Interweave Crochet, j’ai directement été à la bonne école et j’ai appris comment écrire un patron clair avec eux.

Mais il faut dire aussi que le marché anglo-saxon est beaucoup plus grand.

 

Print Friendly

 

 

 
Cathe
CatheComme beaucoup d’entre vous, c’est ma grand-mère qui m’a appris à broder, tricoter et crocheter quand j’étais petite et j’ai toujours eu un ouvrage en cours. Depuis quelques années, et grâce à Internet qui permet de merveilleux échanges et l’accès à de superbes laines, j’ai repris avec enthousiasme mes aiguilles et mon crochet. Le crochet est vraiment ma technique préférée et grâce à Ravelry j’ai découvert une multitude de modèles plus beaux les uns que les autres. J’en ai réalisé un certain nombre. Maintenant j’ai des idées de créations, toujours autour du crochet que je souhaite sortir de son image démodée et auquel je veux donner une image attrayante et moderne. J’anime une fois par mois un café-tricot-crochet dans une boutique de la banlieue parisienne.

| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |


5 commentaires sur "Entretien avec Julia"

  1. Peggy dit :

    J’adore les mitaines, elles sont magnifiques.
    Très beau travail !

    http://tricolyne.blogspot.fr/

  2. estelle dit :

    Merci pour cette découverte. De beaux projets en perspective…!

  3. Emmanuelle Emmanuelle dit :

    Tous les modèles illustrant cet entretien sont splendides. Moi, qui voulait ranger mon crochet, je vais revoir cette décision.

  4. [...] Vaconsin est à l’honneur chez In the Loop. Elle parle de son envie de revenir au design de crochet – on est nombreux à espérer [...]

  5. [...] Vaconsin est à l’honneur chez In the Loop. Elle parle de son envie de revenir au design de crochet – on est nombreux à espérer [...]

2012 - 2014 Intheloop.fr   ||   Licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0 FR)   ||   Mentions légales