Les Serial Crocheteuses…

Intheloop a définitivement fermé !
Le site reste en ligne pour vous permettre d'accéder aux archives. Les commentaires et le forum ont été désactivés.

Mais qui sont donc ces Serial Crocheteuses qui sévissent chaque semaine sur le Net ? Nous avons mené l’enquête !

Un nom digne d’un roman noir, une arme de prédilection : le crochet, des victimes communes : les fils, qu’ils soient en laine, coton, acrylique, plastique …. ils y passent tous !

A leur tête, le parrain ou plutôt la marraine : Isabelle Kessedjian, la créatrice des SC, elle visite depuis plus de 200 semaines chacun des blogs participants ! Isabelle a accepté de répondre à nos questions :

(c) Isabelle Kessedjian

  • Bonjour Isabelle, je crois que beaucoup de personnes te connaissent déjà, notamment grâce à tes peintures. Mais tu es aussi la créatrice et l’organisatrice des Serial Crocheteuses. Peux-tu nous raconter quand a commencé l’aventure des Serial?

Le premier défi a été lancé le 18 septembre 2009. Le sujet était « le radis ». Je souhaitais créer un rendez-vous hebdomadaire qui réunirait un maximum de personnes autour d’un thème commun décliné en plusieurs créations. L’idée du crochet m’est venue, d’une part car je m’y étais remise et, d’autre part, parce qu’il me semblait qu’il s’agissait d’une technique facile. Elle est de surcroît « nomade » : on peut emmener son ouvrage partout, s’interrompre à n’importe quel moment sans que cela ne gêne la construction du modèle. Et puis la technique est intuitive et se prête bien aux objets en 3D. Pour moi le crochet permet avant tout de réaliser des objets, de la déco…

  • Chaque semaine le thème change. Comment trouves-tu l’inspiration ?

Quand il m’arrive d’avoir beaucoup d’idées, j’établis une petite liste pour les défis à venir. Lorsque l’imagination vient à manquer, je m’inspire des saisons, de l’actualité, de la mode…

  • Tu participes à chaque défi. Quelle fut ta participation la plus marquante ?

Il s’agit de la marelle que j’ai crochetée pour les SC n°76, dont le thème était « les maths ». C’est l’ouvrage qui m’a demandé le plus de temps !

  • Que t’apportent les Serial Crocheteuses chaque semaine ?

C’est un vrai moment d’échange d’idées, de créativité. Cela me permet de « sortir » de mon atelier, au moins en pensée. Cependant, le virtuel amène parfois au réel, car j’ai effectué de vraies rencontres et je suis à présent proche de certaines participantes. Aujourd’hui, ce rendez-vous hebdomadaire est très important pour moi. Il témoigne de ma ténacité et participe à ces petits rituels susceptibles de me rassurer.

  • Que souhaites-tu apporter aux Serial ?

Les défis permettent aux participants de partager leurs créations. Ils apportent aussi de la visibilité à leurs blogs. Le rendez-vous étant très suivi, le fait de participer ou d’héberger les SC amène de nouveaux visiteurs. Certaines personnes ont même ffranchi le pas et ouvert leur propre blog uniquement pour se joindre à nous !

  • Un livre sur les SC a été publié. Comment est né ce projet ?

Les éditions Mango-Fleurus m’ont contactée pour réaliser ce livre. Elles ont choisi de garder le rythme hebdomadaire des Serial, mais ont déterminé les sujets.

  • Que peut-on souhaiter aux SC aujourd’hui ?

Que cela dure le plus longtemps possible, bien que cela me prenne énormément de temps ! Je tiens bon grâce à Zarola, qui s’occupe du Musée des Serial (cf lien ci-dessous), ce qui représente un travail fou. Sans sa fidèle collaboration, je pense que le jeu risquerait de s’arrêter. On peut également souhaiter que de nouvelles crocheteuses se joignent à nous… et peut-être aussi des crocheteurs, les Serial manquent de présence masculine !

Parmi les SC, certaines ont accepté de témoigner à visage découvert, voici leurs récits :

(c) Tout Un Fil.

Hélène « Tout Un Fil » :

J’ai commencé les Serial Crocheteuses en octobre 2009 (aïe, ça passe vite !), il fallait créer sur le thème la boîte à couture : j’ai fait une bobine, des aiguilles, le dé façon « jouet pour enfant ». Je suis une « addict » des créations manuelles et notamment tout ce qui touche le fil. J’ai commencé le crochet à 5 ans et je n’ai jamais arrêté ! C’est un outil formidable car on peut réaliser tout ce que l’on veut avec.

Les SC me permettent d’exprimer mon brin de folie, mais m’apportent aussi du partage, de la bonne humeur, de la créativité et tout cela sans jugement !

J’ai pu rencontrer Mamita (Autre participante de longue date) et je maintiens les liens grâce aux monde virtuel! Je souhaite longue vie aux Serial Crocheteuses, et même si trouver des idées toutes les semaines n’est pas évident, ce partage est trop agréable pour s’arrêter maintenant. Merci à Isabelle de faire perdurer ce rendez-vous !

Ma réalisation marquante (parmi tant d’autres!) : Mon plateau de charcuterie. Réalisé au début des défis, très exactement le 33ème, je me suis amusée à réaliser une dînette rigolote et non conformiste (mmm, la charcuterie et le beurre !). J’ai adoré faire ces jouets pour enfants… depuis je ne me suis pas arrêtée !

 

(c) Anisbee

Anisbee « Anisbee » :

Je participe aux Serial Crocheteuses depuis le tout premier défi, j’avais cousu pour l’occasion un cabas décoré d’une bande de radis crochetés. Je pense qu’avant ça je n’avais jamais crocheté que quelques grannies… Ces défis m’ont attirée au départ pour le crochet, parce que cela me rappelait mon arrière-grand-mère. La deuxième raison, c’est le challenge, sans rien à gagner, juste pour le plaisir de participer et de se montrer nos bricoles.

Ce que j’aime le plus dans ces rendez-vous hebdomadaires c’est d’abord de chercher une idée, puis de trouver une manière personnelle de la réaliser. Partir d’un thème proposé par une autre ça booste la créativité. Je me dis souvent que sans le défi je n’aurais pas pensé à crocheter tel ou tel objet, le trophée ours par exemple, j’avais fait le premier pour un SC dont le thème était « blanc ». Et surtout sans les Serial, je n’aurais peut-être jamais essayé d’imaginer mes propres modèles.

Tout cela dans un temps limité, puisque tout doit être terminé en une semaine, ce qui m’empêche de procrastiner! Je ne réussis pas à participer toutes les semaines, je n’ai pas encore trouvé de formule magique pour étirer le temps, mais je viens chaque vendredi pour découvrir le nouveau thème et en fin de semaine je ne manque pas le petit tour des blogs pour découvrir les défis relevés.

Je n’ai qu’une chose à reprocher aux Serial Crocheteuses, c’est de m’avoir rendue complètement accro ! Pas un jour ou presque sans que je ne manie mon crochet, je suis addict il n’y a aucun doute. Et je n’envisage absolument pas d’arrêter, j’ai plein de projets et d’envies, je rencontre des passionnées de crochet, de tricot, de laine dans tous ses états, virtuellement et même en vrai, c’est passionnant !

 

 

(c) Nana Fafo

Nana Fafo « Pas de temps pour soi ? » :

Ma première participation date d’octobre 2010, le 58ème défi des Serial, le thème était « L’entrée de la maison » et j’ai réalisé une écharpe nouille. Au départ, en mai 2010, je me suis mise au crochet dans cette démarche : « on prend du temps pour faire ce qu’on a envie » (D’où le nom de mon blog !), et je suis tombé sur des créations d’Isabelle Kessedjian. Il m’a ensuite fallu quelques mois avant d’oser franchir le pas et créer un blog, mais un blog qui me ressemble pour aider et partager.

Afin de pouvoir réaliser un modèle il a fallu que je me perfectionne que j’apprenne des techniques, j’ai consacré mes samedis aux SC et j’ai pu progresser assez vite. Au début, c’était une thérapie : ça m’a permis de survivre en Normandie où la pluie, la grisaille et le froid me pesaient trop, et je dégageais du temps pour moi. Et c’est devenu une addiction… le vendredi à 8h00 j’arrivais au boulot plus tôt pour pouvoir regarder le sujet et commencer à y réfléchir. Maintenant, après plus de 3 ans, je participe quand je suis inspirée, j’essaie de réaliser de « jolies choses » et de partager des tutoriels. Mon déménagement dans le var m’a fait faire une pause.

J’ai déjà hébergé deux fois les Serial Crocheteuses, je trouve que proposer un thème et découvrir toutes les interprétations est très enrichissant. Par exemple, sur le thème « les soldes » que j’accueillais, Jijihook avait proposé un pistolet « liquidation totale » ! Lorsque j’ai hébergé les défis, j’ai réalisé une mosaïque avec toutes les participations et lorsque j’ai découvert Pinterest je me suis lancée dans un Pinterest spécial SC. Je ne suis pas encore remontée au début des Serial, c’est un boulot de titan !

Merci à Isabelle de m’inspirer et de me donner envie de m’améliorer dans tout ce que je réalise !

 

 

 

(c) Mamita

Mamita « au fil de ma fantaisie«  :

Pour ma part je participe aux Serial Crocheteuses depuis la 68ème édition (le 2 janvier 2011 très exactement !), j’ai crocheté une montre pour le thème « le temps qui passe ». Je suivais depuis quelques temps certaines copines et le crochet commençait à me démanger après une pause de plusieurs années (Je crochète depuis l’enfance, c’est une histoire de famille). Ce défi hebdomadaire fut un des motifs qui m’ont fait reprendre le fil.

J’adore attendre le vendredi matin 8h00 pour découvrir le thème de la semaine. Dès ce moment là, mon esprit commence à vagabonder et à chercher le fil que je vais suivre jusqu’à ma réalisation de la semaine. J’aime l’idée du temps limité car il faut être très réactif, il faut penser autrement et vite, c’est stimulant, je dirais même addictif… Et voir ce que d’autres ont imaginé avec le même thème c’est enrichissant.

Les SC c’est un monde à part, un coin de rêve dans la semaine. Tout y est possible. On peut y rencontrer des perles de beauté, des idées techniques géniales, des fous rires ou des sourires, des admirations, du soutien, des échanges, des surprises, des filles qui participent quel que soit leur niveau de crochet, toujours avec le même enthousiasme et la même envie de surprendre. J’espère pouvoir participer encore longtemps !

 

 

 

 

 

 

 

 

(c) Nathalie M

Nathalie « Nathalie Aime » :

Je participe aux Serial Crocheteuses depuis le premier défi. Le but était d’apprendre à crocheter, aujourd’hui c’est le plaisir de partager, de découvrir différents univers, mais aussi pour Isabelle que je réalise les défis. Je n’en rate que lorsque je n’ai pas le net dans ma maison de campagne, car j’aime cette stimulation de créer, de me dépasser en jouant alors que parfois le sujet ne m’inspire pas, voire ne me plaît pas!

Je suis partie des bases du crochet, j’avais besoin de schémas, maintenant je ne supporte plus d’avoir un modèle. Et grâce aux Serial j’ai fait une très belle rencontre : Isabelle !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(c) Zarola.

Zarola « Ma’Co’Za’ » :

Je suis parmi les Serial Crocheteuses depuis le début, il y a maintenant presque 5 ans. Je pense que c’est la curiosité qui m’a amenée par là, avec une illumination lors du premier thème, l’idée de ma création est venue comme une évidence :  Le radis zarbi aussi appelé radis golo ! Ensuite, c’est l’envie irrépressible de gagner la vignette chaque semaine! Depuis, est née une vraie addiction pour le crochet qui ne me lâche plus.

Je savais un peu crocheter au début, mais j’avais arrêté depuis longtemps, et au fur et à mesure de mes participations j’ai progressé en réalisant des choses de plus en plus complexes ou originales.

Mais au delà de la maitrise de la technique, ce jeu m’apporte beaucoup. Quand j’ai commencé, j’avais besoin d’une ouverture sur un autre monde que celui de ma vie de maman au foyer. Cela m’a permis de rester active et notamment, pour animer mon blog, car il faut apprendre à utiliser différents outils informatiques.

J’héberge parfois les SC, c’est une expérience très positive, on découvre parfois de nouvelles participantes et des créations tantôt amusantes, tantôt décalées, tantôt incroyable, mais c’est toujours du pur bonheur (pour citer une expression d’Isabelle ^_^). La première fois, le compteur des visiteurs avait littéralement explosé ! Mais héberger les défis engendre un sacré travail même si cela peut paraître facile. Il faut tenir à jour la liste des participantes, rendre visite à chacune d’entre elles et leur laisser un petit commentaire, récupérer le lien de l’article… et la personne qui héberge doit faire le travail en aval avec attention : pour avoir le bon lien et la fameuse photo carrée (Voir règlement des SC).

J’espère pouvoir rencontrer Isabelle un jour, c’est une travailleuse acharnée, une grande artiste que j’admire tant pour sa persévérance que pour sa créativité. Elle est un exemple pour moi, merci Isa !

ndlr : Zarola s’occupe aussi du musée des Serial Crocheteuses !

 

Maintenant que vous en savez un peu plus, vous êtes tentées? Pas d’inquiétude, tout ceci est bien légal, aucun risque… si ce n’est peut-être une légère addiction aux SC !

Leur code d’honneur (Une partie du règlement des Serial Crocheteuses extrait du blog d’Isabelle Kessedjian )Les Serial Crocheteuses (SC), qu’est-ce que c’est?C’est une idée lancée par Isabelle Kessedjian sur son blog en septembre 2009. Cette idée vit depuis, sans interruption, semaine après semaine. Il n’y a pas d’inscription, pas d’obligation, seulement le respect des règles du jeu. L’objectif consiste à s’amuser en crochetant, à développer sa créativité, à partager gentiment autour du crochet. Malgré l’appellation, les garçons sont évidemment bienvenus !Règles du jeu

  • Chaque semaine un défi.
  • Un défi est lancé chaque vendredi matin à 8 h.
  • Le défi consiste à crocheter un ouvrage sur le thème donné avant le jeudi suivant à 19 h. L’ouvrage doit être inédit, c’est à dire qu’il ne faut pas se contenter de suivre un modèle. Mais vous pouvez bien sûr utiliser des points ou des procédés expliqués ailleurs. L’ouvrage doit être réalisé exprès pour le défi.
  • Chaque participant-e doit avoir à cœur d’aller visiter le blog des autres participant-e-s et d’y laisser un commentaire (sincère, mais toujours bienveillant).
  • Chaque vendredi matin à 8 h, les résultats du défi passé sont publiés (ce sont les « coups de cœur » ) et le thème du nouveau défi est donné.
  • Les « gagnant-e-s » (tout le monde gagne, l’important est de participer!) ont le droit de mettre sur leur blog la vignette des SC. « 

 

Print Friendly
Lisa
LisaIl y a quelques années déjà ma maman m'a appris à crocheter, j'avais 7 ou 8 ans. Puis le crochet est tombé en désuétude, j'ai donc lâché le fil ! Mais c'était sans compter sur la richesse du Web et les serial crocheteuses! Je m'y suis donc remise, et j'ai complété tout ça en apprenant à tricoter grâce au Net. Depuis 4 ans, pas une journée sans une maille (à faire, à défaire ou à refaire), ça complète mes séances de Yoga !

| http://eclats.canalblog.com| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |



15 commentaires sur "Les Serial Crocheteuses…"

  1. Zarola dit :

    Merci pour ce bel article et longue vie au SC ! ^_^

  2. Dane dit :

    c ‘est un bel hommage fait au SC un grand bravo aux organisatrices, aux participantes, c’ est toujours un régal de participer, bravo pour ce beau reportage biz

  3. Hélène dit :

    Chouette article, longue vie aux serials crocheteuses! C’est un bonheur de suivre leurs défis :)

  4. Amélie dit :

    Très bel article!!! Ca donne envie de faire partie de « l’équipe »!!! :)

  5. vero dit :

    pas de participation régulière pour moi mais l’aventure vaut le coup d’être vécue et je pense que bientôt je vais y revenir, superbe article à l’honneur de son initiatrice et des fidèles parmi les fidèles
    vive les crocheteuses

  6. Tout Un Fil dit :

    Merci pour ce bel article !! Toute nouvelle participation est accueillie à bras ouverts !!!!

  7. nathalie M dit :

    un bel article….vive les serial ….

  8. willow(isa) dit :

    Magnifique article et témoignages !!!! hyper contente de voir cette initiative addictive mise à l’honneur !
    Bravo Isa, Zarola, et toutes les autres ….
    signé …une sérial crocheteuse anonyme addict …
    demain j’arrête ….enfin ….

  9. Mme PiNat dit :

    Superbe article adorable pour les pures et dures que sont les Serial Crocheteuses du début !! Je souhaite une longue vie encore aux SC…..et j’adore attendre le nouveau thème pour rêver aux trucs les plus improbables qui pourraient convenir !!

  10. pasapasdechat dit :

    C’est vrai ! C’est une véritable addiction ! Il vaut mieux être prévenu(e)!!

  11. Très bon article, on retrouve bien l’esprit des Serial crocheteuses !Je fais parti de celles qui ont créé un blog « exprès » pour pouvoir participer, après avoir dévoré le livre ! Et c’est un plaisir addictif, de « rendre sa copie » mais aussi de voir ce que les autres ont fait !
    Merci à Isabelle et Zarola !

  12. Anisbee dit :

    Cette addiction je ne me l’explique pas vraiment mais vu que ce n’est absolument pas mauvais pour la santé…
    Enfin la santé mentale, il faudra vérifier, quand on voit toutes les bidouilles crochetées totalement inutiles que je stocke au bout de 5 ans!

  13. mamyjo dit :

    merci pour l’article…et c’est vrai qu’on devient addict, mais ça fait du bien !
    longue vie aux sérials

  14. jijihook dit :

    superbe article, et longue vie aux défis des Serial Crocheteuses qui nous apportent beaucoup chaque semaine

  15. SandyCroche dit :

    coucou
    un très chouette article
    même si je ne réponds pas présente chaque semaine je suis les Sérial pour la varièté, l’originalité
    longue vie aux Sérial Sandy

2012 - 2014 Intheloop.fr   ||   Licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0 FR)   ||   Mentions légales