Initiation aux teintures naturelles

Intheloop a définitivement fermé !
Le site reste en ligne pour vous permettre d'accéder aux archives.

La teinture naturelle à base de plantes est issue d’une tradition millénaire qui tend à se perdre depuis l’introduction des teintures chimiques toutes dérivées du pétrole et soutenues par un fort lobbying industriel.  Pour beaucoup la teinture naturelle ne peut produire que des couleur fades, qui passent avec le temps et semble être un retour en arrière. Mais après avoir suivi le stage de Teintures Naturelles animé par Sandrine Rozier et proposé par l’association Savoir faire et Découverte, je peux témoigner de l’incroyable diversité des couleurs issues d’extraits naturels, de la vibrance, de la complexité et de la beauté du nuançage que l’on n’obtient difficilement avec des teintures chimiques.

Le stage a eu lieu à l’académie Fratellini, un lieu exceptionnel à la plaine St Denis (au Nord de Paris). Cette école de cirque nous a accueilli avec beaucoup d’enthousiasme et nous avons investi l’atelier costumes dans lequel Sandrine à travaillé sur plusieurs créations en tant que costumière. Entre deux bains de teintures, nous avons eu tout le loisir de profiter d’un spectacle sous le grand chapiteau avec des équilibristes, jongleurs et trapézistes de l’école. 

J’ai donc passé une semaine avec cinq autres participantes, chacune ayant un projet bien différent, mais toutes étant dans une démarche professionnelle soit de reconversion, soit d’évolution vers un métier lié à la teinture.  Nous avons travaillé en groupe toute la semaine à la réalisation d’un nuancier complet (plus de 200 échantillons) qui reprend les gammes de couleurs que l’on peut obtenir plante par plante. Puis le dernier jour nous avons tenté des mélanges de couleurs, qui sont principalement l’objet du second niveau de cette formation, et nous avons aussi cédé à la tentation du Shibori, cette technique de pliage japonnais qui permet de réaliser des motifs étonnants.

La teinture naturelle vient des plantes (sauf la cochenille qui est un ver écrasé), nous n’avons pas suivi tout le processus de cueillette et de décoction pour extraire de chaque plante les pigments tinctoriaux, nous avons travaillé avec des extraits de plantes, donc des poudres qu’il fallait préparer, mettre en pâte avant de les diluer dans le bain de teinture.

Pour préparer la fibre à recevoir la teinture et donner ainsi des couleurs plus vives et résistantes, mais il faut la mordancer dans un bain d’Alun. Cette opération n’est pas obligatoire, mais elle permet de faire pénétrer la couleur et de la fixer plus solidement. Pour chaque échantillon sur les 3 matières : laine, soie et coton, nous avons obtenu une couleur non mordancé (plus claire) et une mordancée à l’alun (plus intense).

Ensuite il est possible d’effectuer un second mordançage avec une solution d’acétate de fer.  Ce mordançage très différent du premier va « griser » les couleurs jusqu’à l’obtention d’un noir profond avec les plantes les plus tanniques comme le Campêche.  En effet le fer réagit principalement avec le tanin présent dans les plantes. Nous avons d’ailleurs fait quelques jolies impressions de feuilles fraiches en martelant la feuille sur un tissus ce qui donne une impression verte et puis en  passant ce tissus dans le fer, la feuille (si elle contient suffisamment de tanin) s’imprime définitivement en noir.

 

Nous avons également appris à teindre avec de l’indigo dont le principe chimique d’oxydo-réduction est très différent des autres couleurs puisque le bain d’indigo est clair, jaune, vert et la couleur se révèle (magiquement) quand on sort la fibre du bain avec l’action de l’oxygène. Il faut voir le dégradé sublime qui va du jaune et bleu évoluer sur la fibre teinte à l’indigo jusqu’à se fixer sur un bleu très profond pour l’Indigotier et beaucoup plus doux pour le Pastel.

Ci dessous quelques  exemples de plantes avec leur nuancier.

La Garance (rouges, orangés, marrons)

Le mirobolan et le chataigner (des neutres très subtils)

La cochenille (tout une gamme du rose au violet)

L’indigo

 

Et quelques mélanges de couleurs qui montrent bien la variété et la complexité des nuances que l’on peut obtenir

 

Ce stage est orienté vers un apprentissage par la pratique. Chaque jour, après une approche historique et symbolique de chaque couleur dans les différentes cultures, nous avions tout le loisir de préparer les bain, teindre, rincer, sécher et puis classer nos échantillons. Ces derniers ont flotté au vent toute la semaine sur notre étendage rudimentaire. Un vrai bonheur de voir toutes ces couleurs évoluer au long de la semaine. Car notre oeil évolue et s’aiguise avec la pratique,  j’avoue que parfois j’en rêvais la nuit !

 

Le stage doit énormément aux qualités à la fois techniques et humaines de Sandrine Rozier qui l’anime.  Son goût pour la transmission d’un savoir qu’elle a patiemment acquis au fil de son travail de costumière, sa bienveillance et sa curiosité envers le projet et l’envie de chaque participant, son sourire et son énergie ont apporté beaucoup de soleil à notre semaine.

Quelques infos sur le parcours de Sandrine Rozier 

Designer de mode diplômée de l’Institut Français de la Mode, elle a travaillé auprès de Yves Saint Laurent et Dries Van Noten avant de se consacrer à la conception et à la réalisation de costumes ou décors de scène. Elle voyage, récolte et transmet les techniques traditionnelles textiles qu’elle utilise pour créer et teindre au naturel. Elle a conçu les costumes de différents spectacles de théâtre, danse ou cirque notamment avec Les Arts Sauts, Martin Schwietzke, Jérôme Thomas, Elsa Wolliaston ou encore Dédale à l’Académie Fratellini.

 

Le mot de Christelle Laroussarie, Responsable costumes à l’Opéra Comique  ayant suivi le stage 

Apres plusieurs années de la pratique des teintures chimique dans le cadre de mon atelier de costumes, j’avais envie pour des raisons éthiques d’aller voir ce qui se passait du côté des teintures végétales . Cela me semblait très difficile à mettre en pratique professionnellement , une image baba cool lui collait !
Grace à cette formation j’ai découvert les extraits de plantes, qui sont des concentrés de la plante tinctoriale , cela facilite considérablement le travail et le rapproche de celui des teintures chimiques .
Ce qui est vraiment un plus, outre la non toxicité des produits et le recyclage des eaux usagées (pour arroser les plantes par exemple), c’est la grande richesse et diversité des couleurs, il y a une telle palette qu’il semble impossible d’en faire le tour avec des subtilités et des nuances d’une grande richesse obtenues naturellement sans trop de mélanges …. Un gain de temps considérable.
Après ce stage , j’ai très envie de tenter l’aventure et de proposer aux créateurs ces teintures végétales
Rendez-vous bientôt  à l’Opéra comique pour voir les résultats !

 

Savoir faire et Découverte propose plusieurs stages de teintures naturelles

Les tissus pour les échantillons et les pigments ainsi que tous les ustensiles de teinture sont fournis pendant le stage, mais vous pouvez éventuellement amener des échantillons de ce que vous allez teindre par la suite pour  tester ces nouvelles techniques sur vos propres matières.

J’ai moi même testé pas mal de couleurs sur de la laine… mais pour en savoir plus il faut aller voir le détail sur mon blog.

Il existe peut être d’autres stages et d’autres organismes qui proposent une initiation à cette pratique, n’hésitez pas à nous en faire part.

Print Friendly
Caroline
CarolineJ’ai appris seule à tricoter, avec un livre et j’ai longtemps tricoté « tout à l’envers » sans m’en rendre compte (depuis je me suis rééduquée !) Puis il m’a semblé essentiel de montrer mon travail et de le partager au travers de mon blog. Cette expérience d’un univers bienveillant et plein d’entraide avec des lecteurs toujours enthousiastes m’a apporté beaucoup de confiance. Ces derniers temps les rencontres avec d’autres passionnées m’ont données l’envie de créer une véritable communauté. J’aime particulièrement collectionner les laines venues du monde entier dans des matières nobles teintes par des dyers indépendants. Je crée des patrons, et je teint des laines. Je suis une touche à tout, curieuse et éclectique. J’espère continuer à apprendre et à découvrir grâce à vos contributions.

| http://ateliermademoisellec.fr/| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |



22 commentaires sur "Initiation aux teintures naturelles"

  1. pichette dit :

    Cela fait un moment déjà que cela me taquine, la teinture au naturel. Mais je n’ose pas trop me lancer… Quel dommage d’être aussi loin de la métropole et des stages qui y sont proposés!!

  2. Via Molevana dit :

    dans notre région toulousaine, on utilisait aussi la fleur de pastel pour les bleus ;-)

    http://www.toulouse-tourisme.com/balades-decouvertes-toulouse-et-le-pastel,e1149

    • Caroline Caroline dit :

      OUi nous avons fait également des échantillons au Pastel… Merci pour le lien, savez vous si des stages sont organisés dans la région pour partir à la découverte de ses plantes ?

  3. Loulek dit :

    Superbe article et cette semaine de teinture avait l’air vraiment géniale !
    Cela donne vraiment envie de s’y mettre de tester, toucher, expérimenter.
    J’ai tenté la teinture chimique sur laine juste pour voir. Mais je vais tester la teinture végétale ça c’est sûr !
    Merci pour toutes ces infos et encore bravo pour l’article !

  4. Amy-san dit :

    Très très intéressant!
    Comme quoi il ne faut jamais sous estimer le pouvoir des produits naturels!

  5. MoMoCraCra dit :

    Passionnant ! Je pensais qu’il fallait passer par la cueillette pour tester la teinture végétale du coup, flemme, mais là, ça donne envie d’essayer…

  6. DonaKnits dit :

    Superbe cet article! ça devait être passionnant!

  7. BoomerMoya dit :

    Très intéressant…la question qui me chagrine toujours avec les teintures naturelles ce ne sont pas vraiment les couleurs….mais la façon de les fixer…à chaque fois que j’acehte de la laine teinte naturelle, elle finit par ‘dégorger’ au lavage (j’ai tout essayé pour le lavage vinaigre blanc, un peu de sel dans l’eau, remèdes de grand mère quoi !!).
    Mais cet atelier à l’air hyper interesant, merci du partage!

    • Caroline Caroline dit :

      Les teintures naturelles tout comme les teintures chimiques peuvent dégorger lors d’un premier lavage, mais normalement ce n’est pas la teinture fixé dans la fibre qui s’échappe, c’est celle qui n’a pas été fixée et cela ne devrait altérer en rien la qualité des couleurs au fil du temps et des lavages. Après tout dépend des techniques employées. Ces questions sont abordées dans le stage puisque les costumes que crée Sandrine doivent pouvoir résister au temps et aux lavages. Et si je me rappelle bien nos discussions à ce sujet, le vinaigre et le sel n’ont aucun effet sur la fixation de ces teintures.

  8. Charlotte dit :

    Superbe article, superbes photos et témoignage enthousiasmant ! Merci à vous, à Sandrine Rozier et à tous les stagiaires.

    A bientôt pour le niveau 2 ? :-)

  9. [...] La teinture naturelle à base de plantes est issue d’une tradition millénaire qui tend à se perdre depuis l’introduction des teintures chimiques toutes dérivées du pétrole et soutenues par un fort lobbying industriel.  Pour beaucoup la teinture naturelle ne peut produire que des couleur fades, qui passent avec le temps et semble être un retour en arrière. Mais après avoir suivi le stage de… Lire la suite sur « in the loop, le webzine des arts de la laine» . [...]

  10. [...] : retrouvez le témoignage d’une participante à la formation de Sandrine Rozier, à travers son très bel article publié sur « in the loop, le webzine des arts de la [...]

  11. julou dit :

    Voila un article passionnant, les nuanciers sont magnifiques! J’ai hâte de voir ce que ça donne sur la laine…

  12. Jeanne-Marie dit :

    Pour voir ce que ça donne sur la laine je vous conseille d’aller faire un tour sur le « forum du filage » dans la partie « Teinture
    végétale ».
    Le teinture végétale dite naturelle « prend » beaucoup mieux sur les fibres animales que sur le coton ou le lin ou la soie ….On obtient des couleurs beaucoup plus profondes !
    Bonne lecture du Forum du filage !

  13. Claire dit :

    J’ai beaucoup aimé cet article. Un très grand merci à son auteur.

  14. Claire Saliot dit :

    Bravo pour ton article sur la formation à laquelle nous avons participé ! j’ajouterai que cette formation nous a également permis d’échanger sur nos projets !

  15. matistsat dit :

    La prochaine fois, un petit stage au Conservatoire des Ocres à Roussillon dans le Vaucluse complètera ce stage … quand on aime les belles couleurs, on ne compte pas … enfin, pas trop !!!

  16. GrannyCoquelicot dit :

    Merci pour ce superbe article.
    Avez-vous pris des renseignements au Conservatoire des plantes tinctoriales à Lauris? Je pense qu’ils organisent aussi des stages.

  17. daisy42 sur ravelry dit :

    magnifiques , les couleurs..
    j’aime particulièrement le mirobolan et le chatainier .. et l’indigo (pour l’indigo, faut il mordancer aussi;? il me semblait que non..?)

  18. L’Association Couleur Garance propose des stages de deux jours pour s’initier à la teinture végétale.
    Après une visite du Jardin, les principales couleurs sont expérimentées en atelier sur des supports variés (coton, laine, soie).
    L’Association propose également des stages de perfectionnement.

  19. [...] Initiation aux teintures naturelles Teinture végétale Samedi j’ai fait une « journée couleur » à l’atelier de Marie : http://mariedessoies.over-blog.com/ d’initiation à la teinture végétale. J’y suis allée vierge de toutes connaissances sur ce sujet et j’en suis partie avec beaucoup d’infos et une grande envie de continuer à découvrir cette technique, à cuisiner les écorces, racines et autres végétaux, à tester… Car ce que j’ai retenu, c’est que c’est loin d’être une science exacte, et qu’il faut avant tout essayer et essayer encore, et c’est cela qui est intéressant ! Voici donc le résultat d’une journée de « travail » : Un magnifique panel de couleurs ! Stage Teinture Végétale | Blog Laine et Tricot Magali Bontoux Teinture Végétale 20, 21 et 22/06/2013 Avec la teinture naturelle, Magali Bontoux suit depuis longtemps les chemins d’un monde plus vert Avec la teinture naturelle, Magali Bontoux suit depuis longtemps les chemins d’un monde plus vert qui l’ont conduite dans un univers technique et créatif, en valorisant des productions locales et en découvrant un métier séculaire revu à des méthodes écologiques, utilisant des plantes co-valorisées, à la recherche de bénéfices environnementaux. Magalie Bontoux sera en démonstration libres d’accès. Une participation de 15 ou 20 € sera demandée aux personnes réalisant un foulard lors des ateliers. Thème de la démonstration Stage filage Octobre2013.pdf Stage feutre Novembre2013.pdf Stages de tissage,filage,feutre,teinture L’Atelier de tissage « Les Toiles Filantes », propose toute l’année des stages de tissage, tapisserie haute-lice, archéologie du tissu, de teinture végétale, de filage, d’une durée de 3 jours à 6 mois, pour découvrir une technique ou pour en faire son métier. A Ploubalay (22) entre Dinan et Saint-Malo, à qques kms de la mer, par une professionnelle enregistrée formatrice à la Préfecture de Rennes. Site : http://www.eteks.com/artiss , email : puybaret@free.fr et mobile : 0685 685 203 de Marie-Pierre Puybaret. Stages perfectionnement Teinture Teinture-tissus-2013.pdf Teinture végétale – ôkhra Cet atelier débutera par une présentation collective des fondamentaux de la teinture. – un premier temps sera consacré à la présentation illustrée des principales plantes tinctoriales – il sera suivi d’une rapide présentation des étapes nécessaires à la bonne qualité d’une teinture : mordançage, préparation du bain de teinture, immersion des tissus, rinçage, sèchage. Après distribution et découpage des tissus, les participants seront répartis en trois groupes et réaliseront leurs échantillons. Chacun aura ainsi l’occasion d’expérimenter chaque cuve. – seront d’abord réalisés des échantillons de couleurs « simples » (jaune, rouge et bleu respectivement obtenues à partir des biens de gaude, de garance et d’indigo). – puis des « mélanges » seront réalisés afin d’obtenir de l’orange, du violet et du vert. En fin d’atelier, un temps de partage collectif permettra d’échanger sur les éventuelles difficultés rencontrées et sur la variété des nuances de couleurs obtenues. Un tissu n’est rien d’autre qu’un assemblage de fibres. Selon l’origine de la fibre , les proportions de réactifs (alun, crème de tartre, cristaux de soude, vinaigre blanc) peuvent changer : Selon l’origine de la fibre, la réaction des pigments peut changer. [Teinture Vegetale] Les fibres textiles Stage Teintures naturelles – Languedoc-Roussillon – Apprendre – Formation Colorant naturel – vente en ligne pour teintures naturelles, beaux arts et loisirs créatifs – Couleurs de Plantes – Notices et nuanciers textile – Boutique couleurs de plantes Herba Lana Français – Laine, teinture végétale de laine, produits pour la laine Animations & stages – Teinture végétale & plantes tinctoriales Page d'accueil – Au fil de la soie ARTISS / Marie Pierre PUYBARET Initiation à la teinture végétale Boutiques en ligne de plantes textiles [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

2012 - 2014 Intheloop.fr   ||   Licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0 FR)   ||   Mentions légales