La croisière s’amuse 1. Bienvenue à bord de l’express côtier Norvégien !

Intheloop a définitivement fermé !
Le site reste en ligne pour vous permettre d'accéder aux archives.

L’Express Côtier

Quand on évoque l’association « pays nordique » et « tricot », c’est immédiatement à l’Islande qu’on pense.
Mais il n’y a pas que la fameuse laine Lopi dans la vie !

A travers quelques étapes sélectionnées de mon périple le long de la côte norvégienne, à bord de l’Express Côtier de Hurtigruten (une célèbre compagnie qui sillonne les fjords depuis plus de 100 ans), je vais vous dévoiler mes plus belles découvertes en matière d’écheveaux et partager avec vous quelques adresses de shopping. Pour le moment, vous n’envisagez peut-être pas de faire ce périple aux pays des trolls, mais vous pourriez bien changer d’avis, que cela soit grâce aux paysages ou bien grâce aux pelotes !

Harstad, lever de soleil dans les environs de l’église de Trondenes

L’Express Côtier navigue le long de la côte entre Bergen et Kirkenes en 6 jours (6 autres jours possibles pour le voyage dans le sens inverse), en s’arrêtant dans 34 ports. Selon la taille de la ville et les impératifs techniques et logistiques, l’arrêt est plus ou moins long, cela varie entre 30 minutes et 6 heures. Lors de ces escales, durant lesquelles les voitures, les passagers, les biens vont et viennent, les passagers sont libres de sortir et de visiter les environs à leur guise, avec un seul impératif : être à bord avant que le navire ne lève l’ancre, car il n’attend personne !

Avant le départ, j’avais effectué quelques recherches sur la laine et les boutiques de laine en Norvège, mais je n’avais trouvé que très peu d’informations, n’allant pas à Oslo, les adresses des boutiques dans la capitale ne m’intéressaient pas. C’est de là qu’est venue mon envie de partager les adresses que j’ai découvertes au hasard des promenades, parfois entre deux monuments, parfois même à quelques pas de l’embarcadère !

Le MS Trollfjord, notre « maison » pendant 12 jours.
A quai à Kirkenes, par -30°C.

 

Toutes les adresses que je vous communique sont accessibles facilement en marchant quelques minutes, en sortant du port d’Hurtigruten. Il y en a pour tous les styles : petites boutiques qui ne payent pas de mine et n’ont qu’un choix restreint et larges magasins aux étals remplis.

N’oubliez pas de prévoir de la place dans vos valises pour ramener vos précieux trésors ! À notre retour, mon mari avait des pelotes jusque dans son sac à dos et devait porter son portefeuille dans sa poche !

Le tricot sur le bateau

Autant vous le dire tout de suite, si vous cherchez des vacances durant lesquelles vous amuser, rencontrer des jeunes, profiter des activités proposées par les G.O. (gentils organisateurs), des cours d’aquagym et les fameux jeux apéros, passez votre chemin ! Les mots d’ordre sont calme et découverte de la nature norvégienne.

Sur le bateau lors de notre traversée, la moyenne d’âge est au delà de… 70 ans. Ouch ! Majoritairement des personnes de nationalités allemande et norvégienne, quelques Anglais et une poignée d’Américains (dont un avec un chapeau texan vissé sur le crâne en permanence !) ou de Japonais (avec leurs iPads pour tout photographier) ah, et des Indiens pour donner un sens au buffet végétarien (je me sentais moins seule !).

Tromsø by night… Le bâtiment triangulaire est la cathédrale arctique.

Dans tous les bateaux, il y a plusieurs salons, la plupart avec des grandes baies vitrées pour profiter du paysage. Les places « dans le sens de la marche », avec vue sur l’avant du bateau sont chères, et souvent squattées par… les tricoteuses ! Parce qu’avec une telle moyenne d’âge, des tricoteuses, on en retrouve pas mal. Pourtant, pas tant de contact que cela entre elles. Parfois, le souci est la barrière de la langue…

Avec mon projet crochet en cours et mon bon ventre de 5 mois de grossesse, j’étais une cible de choix pour toutes les mamies avides de donner des conseils sur le tricot layette.

La plupart des Norvégiennes tricotaient des moufles, les fameuses Selbu avec leurs étoiles et leurs motifs caractéristiques.

La ville d’Hammerfest : la moitié de la population travaille dans la station pétrolière toute proche, l’autre moitié dans l’immense usine Findus !

J’ai essayé de grappiller des adresses à droite à gauche, mais malheureusement, mes nouvelles connaissances étaient comme moi : des touristes… Nous nous sommes contentées de discussions sympathiques sur les bienfaits des travaux d’aiguilles. Peu de crocheteuses, quelques tisseuses, la majorité étaient des adeptes du tricot classique, donc pas de débat « aiguilles droites vs circulaires » ou « les avantages du tricot en rond ».

Sur 24h, le bateau navigue pendant environ 17h… Prévoyez de quoi vous occuper ! J’avais deux projets dans ma valise et c’était un plaisir de crocheter avec un tel paysage sous les yeux. Si un point de vue m’attirait, je n’avais qu’à poser mon ouvrage et sortir sur le pont avec mon matériel photo pour immortaliser l’instant.

Au prochain épisode…

Elle est où la laine ? C’est bien beau de nous montrer des bateaux et des couchers de soleil, mais pour le moment pas l’ombre d’une pelote dans cet article ! Patience, vous verrez des écheveaux dans l’épisode 2 : Le shopping de laine en Norvège.

Print Friendly

 

 

 
Anne
AnneCouture ou tricot ? Pas facile de choisir ! La couture est mon premier amour, mais depuis que je suis tombée dans un sac de pelotes duveteuses, voilà tout juste 2 ans, j’ai du mal à m’installer devant ma machine à coudre alors que je peux me lover dans mon canapé, enroulée dans un plaid, à tricoter en rond un pull. J’aime la diversité : les formes, les couleurs, les matières et les techniques. Dans la mesure du possible, j’essaye de choisir des projets qui me feront progresser, mais je ne suis jamais à l’abri d’un coup de cœur.

| http://ouipatrons.com| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |



17 commentaires sur "La croisière s’amuse 1. Bienvenue à bord de l’express côtier Norvégien !"

  1. Elsa dit :

    Vivement l’épisode 2!

  2. Nicole dit :

    Merci ! Il me plaît, ce voyage ! J’attends la suite avec impatience !

  3. Rivana dit :

    Merci du partage! C’est un des mes rêves aussi, connaitre l’Islande ;-) J’adore leurs Lopi <3
    Vivement les adresses
    A' bientôt donc

  4. jolimoidemai dit :

    Vite vite la suite ! J’adore la Norvège et le tricot… Je rêve d’un voyage dans un de ces bateaux et l’envie est de plus en plus forte. Bientôt peut-être ? Les adresses me serviront alors… Belle journée

  5. estelle dit :

    Merci de nous faire profiter de ce voyage ! Vivement l’épisode n°2.

  6. Laure dit :

    Vos photos sont magnifiques. Ça donne vraiment d’y aller. Et votre récit est rigolo comme tout.

  7. Inés dit :

    Je suis fan ! L’écriture, le thème, le suspens,… j’aime tout !
    Et pour en avoir entendu parler, j’étais très intriguée par ce fameux express côtier.

    Vivement la suite !!
    Bravo et merci

  8. Mili Mali Malou dit :

    Vivement l’épisode 2… comme dans une série, c’est passionnant.

  9. TivaB dit :

    Merci pour ce superbe article…
    L’émission Thalassa en a fait une partie de son émission du 21 fėvrier. Il y a peut être encore la vidéo sur leur site?
    http://www.france3.fr/emissions/thalassa/videos/manuel_thalassa_reportage_14_210214_101_20022014155737_F3?onglet=tous&page=1

  10. MarieC dit :

    Superbes photos ! ça donne envie…

  11. catherinebis dit :

    Eh bien, nous, c’est le train que nous avons pris en Norvège, pour aller d’Oslo à Bergen, et quelques jours plus tard de Bergen à Oslo ! Deux femmes tricotaient dans le train, l’une des chaussettes, et l’autre un pull en dentelle. A Bergen, déjà un magasin de laines (Rowan, Drops, …) dans la gare qui n’est pourtant pas si grande que ça ! Et en ville aussi des magasins de laine (Smart, Sandnes, Dale, et aussi des laines made in china !). Nous avons aussi pas mal sillonné les alentours, et la laine est présente partout, jusque dans la petite supérette des villages isolés, avec un très grand choix ! Et curieusement, je n’ai rien acheté, et encore plus curieusement, je n’ai pas de regrets…

  12. BoomerMoya dit :

    Tres sympa cette idée de partager des adresses « de laines » que l’on peut decouvrir au hasard des voyages !car en effet quand on part, parfois c’est dur de trouver l’info, ou par manque de temps on doit selectionenr une boutique et on ne sait pas laquelle vaut el meilleur depalcement !
    cela me fait penser que j’ai une adresse ou 2 là ou je suis en deplacement en ce moment, entre Cincinnati et Dayton, état de l’OHIO,un peu « perdu » comme coin, du coup faut chercher un peu !! si cela tente je peux envoyer un petit mot aux admins pour les grouper avec d’autres qui pourraient avoir d’autres adresses sympas aux USA…
    celine

  13. [...] Episode 1 : Bienvenue à bord de l’express côtier norvégien [...]

  14. extrait d’une page du carnet du premier de mes 6 voyages à bord de navires Hurtigruten en septembre 1999 :

    « Peu avant 8 H, nous quittons Hammerfest pour atteindre Havøysund à 10 H 15. Il s’agit d’un tout petit port (se résumant à un quai juste assez long pour l’accostage de l’express-côtier comme pour beaucoup de ports).

    [à quai à Havøysund] : A peine l’amarrage terminé, une dame de 50, 60 ans sort d’une des 20 maisons environ qui longent le port, pour exposer sur la barrière de son jardin les pulls qu’elle a tricotés et tenter de les vendre. Plus nous montions vers le nord, moins les pulls étaient chers. »

  15. Danielle Mancion dit :

    J’attends avec impatience l’épisode 2 car je pars sur l’express côtier bientôt , et j’adore tricoter .
    merci d’avance pour ces renseignements
    Très cordialement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

2012 - 2014 Intheloop.fr   ||   Licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0 FR)   ||   Mentions légales