Rencontre avec Hélène Magnusson

Intheloop a définitivement fermé !
Le site reste en ligne pour vous permettre d'accéder aux archives. Les commentaires et le forum ont été désactivés.

Connaissez-vous Hélène Magnusson ? Tricoteuse d’Islande ? Les voyages en Islande autour du tricot ? Le Brynja ? Ah tout de suite, vous voyez de qui je veux parler ! Eh bien, j’ai eu la chance d’organiser un atelier “tricot islandais” dans notre Sud profond belge à nous.

 J’ai rencontré Hélène une première fois lors de l’ouverture au public de l’une des dernières mini-mills* d’Europe.

J’ai d’emblée été séduite par l’histoire de ces fameuses petites semelles islandaises et me suis proposée pour organiser un atelier pour notre groupe de Tricot Nomade* avant qu’Hélène ne retourne définitivement en Islande.

Et cette rencontre a eu lieu samedi 3 mars dans une magnifique petite épicerie tenue par Régis et Astrid à Anlier.

Que vous dire sur le tricot islandais et Hélène ?

Qu’Hélène, séduite par l’Islande, a laissé tomber son travail d’avocate au Barreau de Paris pour partir à l’aventure dans cette île magique.

Qu’elle y a fondé une famille, fait de nouvelles études sur le design textile et le stylisme et y a travaillé comme guide.

 

Mais Hélène ce n’est pas que ça.
Elle a aussi réveillé une tradition séculaire : la semelle tricotée islandaise et a donné un coup de neuf au jacquard islandais.

Cette petite semelle était portée par tout un chacun dans les chaussures pour rendre la marche plus confortable. Plus confortable car ces chaussures n’étaient pas en cuir mais en peau de poisson, voire en peau de mouton pour les jours de fêtes. Elles ont la particularité d’être tricotées en jacquart (intarsia) au point mousse. Et sont ornées avec différents motifs. Du plus simple au plus complexe.

Une paire de semelles finement travaillée pouvait être offerte à un garçon pour montrer que l’on était attirée par lui.

 

*La mini-mill est une micro filature. Elle dispose de tous les outils nécessaires pour traiter les toisons à petite échelle. Elle permet ainsi aux propriétaires d’un petit cheptel voire d’un ou deux moutons de faire transformer leurs toisons en nappes à feutrer, en rubans à filer ou en fils tout en leur garantissant que leurs toisons ne seront pas mélangées aux toisons d’autres propriétaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*Le Tricot Nomade est un groupe de rencontre tricot autour d’un café, d’un thé (et d’une pâtisserie). En somme, un café tricot ! Nous avons choisi le nom Tricot Nomade car nous nous réunissons à différents endroits de la province du Luxembourg belge. Jusqu’à présent, nous nous sommes rencontrées autour d’un café mais nous avons aussi visité ensemble l’exposition « Unravel, knitwear in fashion » à Anvers, et organisé cet atelier avec Hélène Magnusson. Dans l’avenir, nous organiserons probablement une rencontre transfrontalière, et pourquoi pas une petite visite (ou plutôt un dévalisage) des magasins de laine à Bruxelles.

 

 C’est avec cette petite semelle qu’Hélène nous a plongé dans un peu d’histoire d’Islande. Où le tricot faisait partie de la vie de tous les jours. Hommes, femmes, enfants tricotaient pour tous. Malheureusement, plus vraiment pour le plaisir.

 

Bercées par l’histoire islandaise et l’ambiance très feutrée de la Fée Verte, les participantes ont toutes tricoté une petite semelle.

Et ont découvert les magnifiques réalisations modernes d’Hélène. Toutes teintées de dessins traditionnels. Comme ce manteau, Flowerpot ou cette couverture pour bébé en arrière-plan.

 

Si vous désirez découvrir cette tradition des semelles, Hélène a publié un livre : Le Tricot Jacquart Islandais ou le Renouveau de la semelle tricotée.

Ou si vous êtes comme moi, séduite par ses modèles, vous pouvez les trouver sur le site de Tricoteuse d’Islande.

Et pourquoi pas un Tricot-Trek au Pays des Elfes ou entre Feu et Glace ?

 

 

Print Friendly
ChristalLittleK
ChristalLittleKJe suis Christelle aka ChristalLittleK. Un peu touche-à-tout. Très attirée par la boulange et la couture. Jusqu’à ce que je me remette au tricot il y a quasi trois ans avec la naissance de ma petite dernière. Depuis lors, c’est une révélation. Comme si les aiguilles devenaient le prolongement de mes mains et un peu de mon esprit. Faire naître des vêtements, des accessoires est pour moi une véritable passion. De la novice qui a tricoté un pull à torsades long comme un jour sans pain à 18 ans et plutôt passionnée par le crochet, j’en suis devenue une véritable addict des shawls, du tricot en circulaire et maintenant du design. Me reste à me plonger dans le bain de la teinture … et à apprivoiser le rouet !

| http://www.christallittlekitchen.com/| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |



10 commentaires sur "Rencontre avec Hélène Magnusson"

  1. olivia_via dit :

    J’aime beaucoup cette idée de groupe de Tricot Nomade… Longue vie à votre gang !

  2. annette dit :

    Je suis super fan du travail d’Hélène Magnusson et j’ai eu la chance de participer à l’un de ses ateliers l’an dernier… Le jacquard islandais demande un peu de temps mais pour un résultat sublime, et ces couleurs… une belle source d’inspiration.
    Pour celles que ça intéresse, un blog collectif est consacré aux modèles du livre: http://8petalesderose.canalblog.com/

  3. magalaine dit :

    Cela à du être un moment fabuleux. J’adore toutes ces petites semelles. Je vais de temps en temps surfer sur le blog d’Hélène qui me donne bien envie de tricoter islandais.

  4. trèfles dit :

    superbe !!! j’avais déjà eu vent de ces merveilleuses petites semelles et de leur histoire grâce à Cécile Franconie (Facile Cécile) et j’ai été fascinée par le travail d’Hélène Magnusson !!! très chouette article…merci pour les liens !!
    ps : j’adore son manteau !!!!

  5. théonie dit :

    Très joli reportage, merci !

  6. b.pascaline dit :

    merci pour le reportage

  7. Agnès dit :

    C’est un reportage superbe. D’ailleurs j’aimerais beaucoup visiter cette île magique.

    Agnès

  8. Poupoupidame Poupoupidame dit :

    Quelle chance d’avoir pu organiser cet atelier!
    Merci de nous faire découvrir le tricot islandais!

  9. Sonja dit :

    J’ai eu l’occasion de faire un tricot-trek avec Hélène en novembre 2011 et je le conseille à toutes celles qui ont envie de vivre quelque chose pour elle!!!
    Et il ne faut surtout pas avoir peur du mot « trek »… la magie de l’Islande vous donne des ailes:)
    Superbe reportage!

  10. [...] credit: Christelle    Un joli reportage sur moi dans In the loop, le nouveau webzine français consacré au tricot. Ce que l’article [...]

2012 - 2014 Intheloop.fr   ||   Licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0 FR)   ||   Mentions légales