Confessions d’une accro au tricot

Intheloop a définitivement fermé !
Le site reste en ligne pour vous permettre d'accéder aux archives. Les commentaires et le forum ont été désactivés.

Il y a quatre ans je ne savais pas tricoter et ma déco intérieure ne débordait pas de laines en tous genres, de toutes les couleurs, des kilos de laine parce qu’on ne sait jamais de quoi demain sera fait, et avec la crise je préfère faire des réserves. La laine est une valeur sûre, une matière première de qualité, et certaines laines peuvent se revendre à un prix d’or.

Tout à commencé avec Hedgehog Fibers

Découvert sur ETSY, un peu par hasard.

Je me souviendrai longtemps de ce premier écheveau envoyé d’Irelande et reçu deux semaines plus tard. C’était un écheveau de Cachemire Lace couleur Winter Thaw (présentée ci-contre en Alpaga Lace).

Je n’avais jamais touché de laine aussi douce et la complexité des couleurs, leur beauté, leur délicatesse étaient indescriptibles . Le nom même de cette couleur est resté longtemps une énigme linguistique, il signifie en fait « le dégel en hiver » et qualifie bien les teintes de nature morte que l’on retrouve dans cet écheveau.

Ainsi j’ai connu deux grand bonheurs en même temps, le choc de découvrir d’une couleur incroyablement  complexe et celui de toucher du cachemire (qui est resté pour moi une addiction majeure). J’ai un petit faible pour les laines légèrement poilues au toucher, soyeux comme l’alpaga, l’angora et le cachemire, j’aime moins le mohair trop vaporeux que je n’ai pas encore dompté.

Acheter de la laine sur Internet et à fortiori à l’étranger peut sembler étrange. Je suis comme vous, j’ai besoin de toucher la matière, de voir la couleur en vrai à la lumière du jour. J’avoue m’être dit lors de ce premier achat, j’essaye et au pire si je suis déçue j’aurais perdu quelques Euros et je ne recommencerai plus.  Mais c’est le contraire qui est arrivée. La laine reçue surpassait de loin la photo, certes légèrement différente que j’avais vue sur ETSY, encore que les photos soient en général de grande qualité et assez fidèles aux couleurs uniques de ces laines.

Totalement sous le charme de ce premier achat qui s’est transformé bien rapidement en châle, j’ai alors pu apprécier la qualité incomparable de cette laine par rapport à toutes celles que j’avais tricotées avant, mon coup de cœur s’est transformé en addiction. Aucune monotonie à tricoter ces laines, car c’est à chaque maille un émerveillement renouvelé, la danse féérique des couleurs, leur agencement aléatoire au gré du tricot. Je voulais voir toutes ces couleurs incroyables en vrai et j’ai donc acheté presque les yeux fermé de nombreux écheveaux chez Hedgehog Fibers.

Qui est derrière Hedgehog Fibers ?

Cette marque ne vous dit rien ? Pourtant j’en parle régulièrement sur mon blog.  C’est Beata Jezekova, basée à Cork en Irelande qui a créé seule sa petite entreprise en 2008. Depuis peu elle s’est installé dans un nouveau studio spécialement dédié à son activité de teinture de laine.  Vous pouvez aller découvrir son univers sur son blog et ses laines sur sa boutique en ligne. La singularité d’Hedgehog Fibers se sont des écheveaux avec une multitude de nuances, des couleurs et un rendu complexe mais jamais « bariolé ».

Hedgehog Fibers propose également un Sock Club, un Lace Club, et un Fiber club (pour les fileuses) j’aborderai le sujet plus longuement dans un prochain épisode à propos de ces fameux « clubs ».

Autant vous dire qu’en tant qu’addict, j’en suis membre et vous avez ci contre un aperçu des laines reçues grâce au Sock Club d’Hedgehog Fibers.

 

 

 

Mais je n’ai pas su m’en tenir là. Cette première découverte de dyer indépendant m’a incité à en rechercher d’autres… Venus du monde entier, j’ai découvert des couleurs et des laines d’une beauté tellement intimidante que j’hésite parfois à les tricoter.

 


Si vous êtes également accro, laissez un commentaire  pour m’en parler ci dessous, ce groupe de parole est là pour ça.

Print Friendly
Caroline
CarolineJ’ai appris seule à tricoter, avec un livre et j’ai longtemps tricoté « tout à l’envers » sans m’en rendre compte (depuis je me suis rééduquée !) Puis il m’a semblé essentiel de montrer mon travail et de le partager au travers de mon blog. Cette expérience d’un univers bienveillant et plein d’entraide avec des lecteurs toujours enthousiastes m’a apporté beaucoup de confiance. Ces derniers temps les rencontres avec d’autres passionnées m’ont données l’envie de créer une véritable communauté. J’aime particulièrement collectionner les laines venues du monde entier dans des matières nobles teintes par des dyers indépendants. Je crée des patrons, et je teint des laines. Je suis une touche à tout, curieuse et éclectique. J’espère continuer à apprendre et à découvrir grâce à vos contributions.

| http://ateliermademoisellec.fr/| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |



Tags:

26 commentaires sur "Confessions d’une accro au tricot"

  1. Nicolek50 dit :

    coucou
    je tricote depuis l’âge de 15 ans…..et j’en ai 57……..c’est donc une longue histoire entre la laine et moi….que j’adore acheter….tu nous montres des merveilles là
    que çà fait envie
    bises   nicole

  2. Elise dit :

    j’avoue, c’est toi Caro, qui m’a convertie à ce type de laine, c’est de ta faute à toi :D
    Voilà comment se déculpabiliser en 2 secondes huhu ;)

  3. Elise Elise dit :

    Mais je loupe tout le temps les ventes ouiinnn

  4. susannalie dit :

    bonjour!
    j’ai commencé à tricoter en septembre 2009 quand je me suis souvenue que je l’ai appris à l’école élémentaire en autriche il y a très longtemps, parce que ma nièce est une naine et les vêtements pour des enfants normaux ne lui allaient pas du tout. depuis là, le tricot est devenu une obsession. chez moi, dans notre petit apartement parisien, on trouve de la laine partout et chaque fois j’essaie de destash, je découvre de la nouvelle laine, de nouvelles teintures… le pied pour moi, l’horreur de mon compte bancaire.
    mais, j’adore suivre ton blog et je suis très contente de savoir que je suis en très bonne companie!
    bonne semaine et happy knitting!
    susanna

  5. Yen dit :

    C’est vous, Caro et Elise qui m’avez transmis cette passion de la laine et du fil.. MERCI!!!
    Maintenant j’ai biiiien plus de laine que de bras pour les tricoter..(Elise est témoin) mais comme dit Caro, sait-on jamais, une catastrophe pourrait si vite arriver… vous imaginez? plus de laines sur la planète? ARRGHHHH ;)

  6. Théonie dit :

    J’ai toujours un « peu » tricoté depuis que je suis petite mais c’est quand la première petite-fille de mon mari est née que les choses sérieuses ont commencé. Depuis, je n’ai jamais arrêté pour le plus grand bonheur de ceux que j’aime. Accroc, je le suis mais c’est une bien douce addiction.

  7. Sarah dit :

    j’ai commencé le tricot enfant avec ma maman puis je me suis arrêtée, j’ai recommencé quand j’étais enceinte, j’ai continué avec une adorable commerçante qui vendait du Ph….r puis elle a arrêté son activité…puis j’ai commencé à surfer, j’ai craqué pour des laines non synthétiques…maintenant je n’utilise plus de synthétique que je trouve insupportable,et je tricote tous les jours, et c’est moi qui ai redonné l’envie à ma maman;-)
    Je suis complètement accro mais personne ne me dit de me soigner!

  8. Christell dit :

    J’ai découvert le tricot il y a trois ans pendant les vacances de noël chez mes beaux parents.
    Je savais que ma belle mère avait beaucoup tricoté et je voulais mes faire des écharpes. Je lui ai demandé de me montrer comment tricoter une maille endroit, une maille envers.
    Je suis rentrée chez moi et j’ai acheté « Le tricot pour les nuls ». Depuis je n’arrête pas de tricoter.

  9. Malika dit :

    Tiens je me retrouve dans un des commentaire, j’ai commencer à tricoter grâce au chômage également, et depuis je tricote, je tricote…..

  10. claitte dit :

    Je tricote depuis mes 8-9 ans, je ne sais plus trop. Je suis passée d’une activité de transmission (perpétuer le geste de ma grand-mère) à un souffle de vie. Je ne sais plus si c’est le plaisir des couleurs, des matières ou l’acte même de la transformation, toujours est-il qu’une journée sans quelques rangs est presque incomplète. Je suis accro, droguée ! Des pelotes traînent dans TOUTE la maison, pour le simple plaisir de les voir, d’associer les couleurs en prévision d’un modèle…

  11. CathyS dit :

    J’ai commencé à 11 ans, j’en ai 50 tout prochainement … la laine, c’est une grande histoire d’amour !

  12. [...] Vous y trouverez des tutos, des reportages, des conseils et tout et tout !!!! Le top, c’est quand même de savoir qu’il y a d’autres accros aux tricots [...]

  13. cathy dit :

    Accro moi oh oui!!!!!! J’ai 43 ans et j’ai appris à tricoter à l’âge de 5 ans donc oui on peut dire que je suis accro, une préférence pour le jacquard, intarsia et les torsades mais je tricote un peu de tout et puis du crochet aussi un peu et puis pleins d’autres loisirs créatifs!

  14. Angélique dit :

    Je tricote depuis que j’ai 8 ans…j’en ai 36 et si je ne tricote pas au moins quelques mailles dans une journée ça ne va pas, vraiment, c’est ma drogue, d’ailleurs quand je n’écoute pas ma fille lorsqu’elle veut me parler ( oui ça m’arrive …) elle dit à voix très haute  » pelote de laine » ça m’énerve, mais ça marche !!!

    • claitte dit :

      EXCELLENT !!!
      Alors quand ma fille en cp a travaillé sur le son è, je lui ai dit « tu vois, le è de laine, c’est le même que celui de Claire… c’est un signe, non ? » Et depuis, elle me le ressort pour que je l’écoute quand le tricot est trop présent ^_^

  15. DILOU91 dit :

    C’est magnifiques toutes ces laines, je crochetais car perconnes n’arrivait à m’expliquer comment tricoter correctement, j’avais eu beaucoup plus de mailles qu’au début ou beaucoup moins, et bien sur toujours pleins de trous!!!! vous savez genre le tricot serpillère pour sortir les poubelles!!!… et bien toput pareil!!! mais quelques années plus tard, quand j’ai eu mes enfants, je me suis arrêtée 4 ans et je suis tombée gravement malade, aussi j’ai retenté l’expérience et… à moi les pulls, les jupes et autres tricots pour mes petits avec des totues ninja, oui je sais ça date! et des petites filles avec des fausses tresses sur les pulls, et puis me voilà guérie et je reprends le boulot, donc plus de tricot et depuis quelques temps, vl’a que ça me reprend et youpi pour les achats de laine!!! alors jke fais de petites choses par manque de temps et surtout j’admire toutes vos créations. belle journée. Dilou

  16. odaline dit :

    j’ai un peu tricoté pendant mon enfance, mais c’est quand j’ai été enceinte, il y a 6 ans, et que je ne pouvais plus sortir de chez moi, que j’ai vraiment pris le « virus » du tricot. Depuis, je ne peux pas faire une journée sans un rang… je suis entrain de « contaminer » mes filles mais aussi des amies… un vrai plaisir de partager toutes ces mailles! moi aussi, j’adore les beaux fils et j’en ai partout dans ma chambre et dans mon salon au grand désespoir de mon homme! ;)

  17. alfafa dit :

    Je connais cette appréhension devant la belle laine (surtout filée main et unique dans les coloris)… On hésite à oser bobiner puis à tricoter ces merveilles de peur d’avoir choisi un modèle qui ne soit pas à la hauteur de la laine ou des couleurs.

    Je suis de plus en plus attirée par les laines de qualité : Salsamelie, Laines du Mouchon, Malabrigo et dernièrement Madeline Tosh (quels coloris et quelle qualité !).

    Bravo pour ces beaux articles !

  18. barbizette dit :

    j’ai appris à 6 ans comme une gauchère, puis réappris comme une droitière à 9 ans et depuis je n’arrête plus…J’ai une pièce dédiée à mon stock de laine et d’aiguilles. C’est fou, on n’a jamais le bon n° d’aiguille, ni suffisamment de laine. Le plus déroutant est de tricoter en public, dans une salle d’attente ou dans le métro ou l’avion sous le regard des gens goguenards au début puis curieux et intéressés et enfin, qui vous réclament un bonnet, des gants, des chaussettes…
    Bravo pour vos articles, je viens de découvrir votre magazine..Je m’abonne de ce pas…

  19. Bonjour !! Je tricote depuis l’âge de 6 ans, j’en ai 44 !!! D’abord des laines classiques comme PH… et puis, j’ai découvert des laines beaucoup plus chaleureuses, plus vivantes : angora, alpaga, mérinos… J’aime les belles matières, les couleurs, les nuances. Entre les laines et moi, c’est une grande histoire, je ne peux pas me passer de mes petites mailles quotidiennes, même si j’ai peu de temps. Le tricot, c’est comme une drogue, ça me détend, me destresse, m’apaise…. Alors OUI, je suis accro au tricot !!!

  20. Poupoupidame Poupoupidame dit :

    J’ai appris à tricoter étant petite et je m’y suis remise il y a quelques mois. Je n’imagine même pas comment je pourrais m’en passer maintenant! Merci, Caroline, de nous faire découvrir Hedgehog Fibers!

  21. barbier dit :

    je me suis remise à triciter en 2000 à la naissance de kelvin mon premier petit fils moi c’est la retraite qui m’a donné du temps et maintenant je n’arrete plus avec mes petits clients et leur mere et la niece et la future bru etc , pour les hommes c’est difficile et je ne sais pas bien les proportions peur de faire trop grand oui je suis accro du tricot

  22. genny dit :

    je prefere genny dans le courrier c’est plus naturel que le nom administratif

  23. genny dit :

    cette laine est magnifique mais comment faites vous pour vous procurer cette merveille de douceur on a envie de caresser l’ecran

2012 - 2014 Intheloop.fr   ||   Licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0 FR)   ||   Mentions légales