Confidences d’une Sock Knitter

Intheloop a définitivement fermé !
Le site reste en ligne pour vous permettre d'accéder aux archives.

Je ne sais plus pourquoi j’ai eu envie d’apprendre à tricoter à l’origine, mais toujours est-il que j’ai monté mes premières mailles il y a un peu plus de quatre ans, et depuis, je n’ai plus jamais lâché mes aiguilles.

Au début, je tricotais surtout des accessoires. J’avais quasiment juré devant témoins que jamais je ne tricoterai un pull !  En effet, au départ je me disais: « Pourquoi tricoter un pull alors qu’on peut l’acheter déjà tout fait pour pas cher ? ». Pour moi, seul l’adage suivant comptait:« C’est à ses accessoires qu’on reconnaît une femme élégante. » Et puis, hors de question de faire un remake de la célèbre scène d’un certain film sur un papa noël et une poubelle….

A l’époque, je ne connaissais pas grand-chose, je ne savais même pas qu’il y avait des blogs consacrés uniquement au tricot (je soupçonnais à peine l’existence des blogs d’ailleurs) et puis j’ai découvert Ravelry et toute cette communauté de tricoteurs tous aussi doués les uns que les autres. Je ne pensais même pas qu’il était possible de faire ces merveilles juste avec du fil et des aiguilles.  La magie de Ravelry opérant, j’ai osé et j’ai tricoté mon premier pull. Et j’ai aimé ça. J’étais une tricoteuse heureuse de ses pulls et accessoires, et je pensais que je le resterais.

 

Mais il y a deux ans, ma vie a changé du tout au tout quand  une amie m’a proposé de m’apprendre à tricoter ma première paire de chaussettes : « Quelle idée ! Encore plus débile que de tricoter son pull . Pourquoi tricoter des chaussettes alors que je peux les acheter facilement et pour par cher dans n’importe quel supermarché du coin ? Les chaussettes s’usent, c’est bien connu, alors qu’un beau pull fait-main peut durer des années. Quel est l’intérêt de porter une chose tricotée si ça reste caché dans une chaussure et que personne ou presque ne peut admirer ? Pour quelles raisons aurais-je envie de marcher sur/dans ma précieuse laine ? On transpire dans des chaussettes en laine non ? Et puis ça doit forcément gratter »

Dépassez les à priori

«   Cela doit être terriblement difficile de tricoter une chaussette ! L’échantillon doit être plus qu’exact. Tout d’une pièce ? Vraiment ? Pas de couture ? Mais alors comment je fais le talon ? et la pointe ? Des aiguilles double-pointes ? Je suis obligée ? Non ? Ah, il y a aussi la technique du Magic Loop. Bon. Mais quand même ! Y’en a qui y arrivent, mais c’est parce qu’ils/elles sont plus doué(e)s, ont plus d’expérience, ont de la patience, un vrai savoir-faire qu’évidemment je n’ai pas. Il y a les autres, et moi. Moi je n’y arriverai pas, c’est sûr ! »

Je suis persuadée que je ne suis pas la seule à m’être dit tout ça. N’est-ce pas? Aujourd’hui, je peux vous affirmer que j’avais tort (et vous aussi tiens!) Ceux qui disent ça n’ont jamais vécu le bonheur de porter des chaussettes tricotées main, voilà tout ! Tricoter des chaussettes n’est vraiment pas aussi difficile qu’on le pense, il suffit d’oser se lancer. Et c’est comme ça que j’ai tricoté ma première paire de chaussettes. Juste pour voir. Et puis, une deuxième pour être sûre que j’avais bien compris. Puis une troisième pour confirmer que j’étais bien sûre d’avoir compris…. etc. etc. Le  piège s’était refermé.  L’autre jour, j’ai offert ma 30ème paire de chaussettes. Si vous doutez encore de vos compétences de tricoteuse, répondez donc au quizz: Vous serez probablement surpris(e)!

Quizz : Révélez la Sock Knitter en vous

Savez-vous tricoter à plat ?
Oui Non
Savez-vous tricoter en rond ?
Oui Non
Savez-vous faire des mailles endroit et mailles envers ?
Oui Non
Savez-vous relever des mailles ?
Oui Non
Vous savez faire des diminutions et des augmentations ?
Oui Non

Pour vous convaincre de tenter l’aventure, voici quelques considérations à prendre en compte. Les avantages sont multiples:

En tant que tricoteur/tricoteuse :

C’est amusant, rapide à faire et il est très rare de complètement rater des chaussettes (au pire, elles sont cachées dans vos chaussures hein ?)

Il existe une infinité de patrons de chaussettes! Côtes en tout genre, dentelles, torsades, jacquard…. Plus de 15000 modèles rien que sur Ravelry. Si si. Vous avez donc plus que l’embarras du choix.

Plus jamais d’échantillon ! La laine à chaussette à une grosseur standard et on se retrouve souvent à la tricoter avec le même numéro d’aiguilles d’une paire à l’autre, et la plupart des patrons demande le même échantillon. De plus, après quelques centimètres, vous pouvez essayer votre chaussette, si c’est trop serré ou trop large, vous n’avez pas grand-chose à défaire pour recommencer avec d’autres aiguilles.

Projet nomade par excellence !  Petit (50gr par chaussette), transportable partout, des rangs assez courts pour pouvoir vous interrompre à tout moment… Le « Attends je termine mon rang » ne fera plus soupirer autour de vous !

Quel que soit le lieu où vous tricotez, il existe toujours un projet de chaussette qui y correspond :

  •  Un trajet maison-boulot : choisissez un point qui se mémorise facilement.
  •  Au cinéma, au téléphone ou en soirée tricot : Les côtes ou le tout-jersey sont absolument parfaits pour vous occuper les mains sans trop vous absorber.
  • A la maison tranquille : profitez-en pour travailler un point de dentelle ou de torsade un peu plus élaboré ou mieux encore, tricoter vos projets plus encombrants et/ou difficiles (pulls, châle, plaid…)

Vous pouvez acheter de la laine à chaussette sur un coup de tête les yeux fermés. Les anglophones le disent : « Sock yarn does not count as stash » :  La laine a chaussette ne compte pas dans le stock. (Il ne faudrait pas se l’entendre dire trop souvent cela dit.)

Le saviez vous ? Autrefois toutes les chaussettes  étaient tricotées, et aujourd’hui, en faisant les vôtre, vous reproduisez les mêmes techniques qu’à l’époque. De même que la Semelle Islandaise  la chaussette répond à un savoir-faire traditionnel qu’il est donc bon de faire perdurer et de transmettre. Sans vous,  elles pourraient se perdre!

Parfois, c’est en construisant une paire de chaussettes que l’on découvre pourquoi certaines chaussures ne nous sont pas confortables: certaines bottines, très étroites peuvent serrer de manière très désagréable un pied un peu large ou bien au cou-de-pied un peu fort. Les chaussettes et chaussures du commerce répondent à un standard qui ne convient à personne en particulier, et pire que tout, ce standard nous fait croire que nous sommes « hors-norme ». Alors qu’en fait c’est l’inverse! En tricotant vos chaussettes, vous vous réconcilierez avec vos pieds et vous les aimerez tels qu’ils sont!

Un pull ou un accessoire fait main, ne s’use vraiment pas rapidement, et vous pouvez le garder quasiment à vie ! Mais, vous parviendrez rapidement à la même conclusion que moi : nos penderies ne sont pas extensibles. Il y a donc une limite au nombre de pulls ou accessoires que vous pouvez posséder simultanément. Tandis que la chaussette s’use, elle. Comme je dis toujours : Chaussette usée = chaussette aimée.

Cela en fait donc un « consommable ». Qui dit consommable dit aussi « à renouveler ». Personnellement, 7 paires c’est un minimum, mais 12 ou plus c’est mieux. Et puis il y a celles à porter à la maison, ou celles pour sortir, ou encore celles du dimanche ou celles que vous voulez offrir, ou celles pour quand vous devez enlever vos chaussures ailleurs que chez vous…. A vous de trouver vos bonnes excuses raisons pour en tricoter toujours plus.

Donc, oui, c’est vrai, elles s’usent, mais pas aussi vite que vous le croyez (et moins vite que celles du commerce !) Mes premières chaussettes, vieilles de 2 ans, sont  toujours aimées, portées et lavées très régulièrement.

Pour celui ou celle qui porte les chaussettes :

  • Porter des chaussettes tricotées main c’est le comble du luxe.  Envelopper ses pieds d’une douceur inouïe, et surtout parfaitement adapté à la forme du pied, ça n’a pas de prix.
  • Les chaussettes fait-main ne piquent pas, ne grattent pas ! (pourvu que vous choisissiez un fil convenable)
  • On transpire bien moins (ou même pas du tout) dans des chaussettes en laine que dans celles du commerce en « coton majoritaire ». La laine est un matériau isolant, donc non, on a pas trop chaud ni trop froid ! On est « juste comme il faut » !
  • Vos pieds supportent 100% de votre poids au quotidien. Savez vous qu’un adulte moyennement actif peut faire entre 5000 et 10000 pas quotidiennement?  Vos pieds méritent donc votre gratitude !

Les inconvénients  :

  • Vous avez du mal à porter autre chose que vos propres chaussettes.
  • Vous allez bientôt choisir vos chaussures en fonction de vos chaussettes (il existe un groupe sur Ravelry d’ailleurs !)
  • Si vous êtes aussi accro que moi, vous aurez du mal à tricoter autre chose. Maintenant, je « dois » me tricoter un pull ou un châle parce que j’ai froid. (pas aux pieds cela dit)
  • Vous ne pouvez pas vous empêcher d’éprouver de la compassion pour ceux qui se plaignent d’avoir les pieds gelés
  • Lire une grille de dentelle pour un châle ou faire des essayages pour un pull deviennent pénibles. Tricoter des chaussettes c’est reposant !

Si vous en offrez, méfiance ! Attendez vous à des sollicitations incessantes pour d’autres paires ainsi que des attaques destinées à vous faire culpabiliser (« je vais attraper froid si je n’ai pas plus de chaussettes en laine à porter » « Toi tu en as pour chaque jour de la semaine, alors que moi…. »). Bientôt, vous serez obligée d’intégrer dans votre « planning tricot » une paire pour votre conjoint, pour la famille, les amis…. Et vous n’aurez plus le temps d’en faire pour vous. Le meilleur cadeau à leur (à vous) faire : offrez une paire de chaussette et en même temps  des cours de tricot !

 

Alors, convaincu(e)s ? La prochaine fois, je vous parlerai du choix d’un premier patron de chaussettes, ou pourquoi éviter le « tout jersey ». Pour voir les chaussettes présentées dans cet article, ca se passe ici !

Print Friendly

 

 

 
DonaKnits
J’ai appris à tricoter par hasard il y a quatre ans: une amie m’a aidé à monter mes premières mailles. Le reste, je l’ai appris dans les livres et sur internet et un peu aussi au fil de mes rencontres. Mon ouvrage de prédilection: les chaussettes! J’en ai toujours, quoi qu’il arrive, une paire sur mes aiguilles. J’ai également tendance à accumuler la laine à chaussettes, je suis toujours à la recherche du « fil parfait ».

| http://donaknits.blogspot.com/| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |



86 commentaires sur "Confidences d’une Sock Knitter"

  1. Miliezebomb dit :

    Très sympa cet article, ça donne (presque) envie de se lancer ^^

  2. Etoile dit :

    Bon ben mission accomplie: tu me donnes envie d’essayer!
    Jusque là, ma seule hantise était que le fil à chaussette est forcément plus épais que les chaussettes du commerces, et que j’ai peur d’être à l’étroit dans mes chaussures…

    • DonaKnits dit :

      Evidemment, il ne faut pas tenter de porter ses chaussettes avec des escarpins ou des chaussures dites de ville. ;)
      Mais en tennis, en bottes ou bottines c’est super.
      Depuis que je fais mes chaussettes, j’achète mes chaussures d’hiver une demi pointure plus grande que ma taille pour être bien à l’aise.

  3. rowan067 dit :

    Bonjour
    Votre commentaire est plein de vie…merci beaucoup de faire partager votre passion!

  4. barnaud bernadette dit :

    c’est un super article ! merci de partager avec nous !
    j’aime beaucoup tricoter mais j’ai jamais fait de chaussette ! je vais essayer !
    et surtout merci de me faire découvrir raverly

  5. annette dit :

    Et voilà, je suis convaincue ! Moi qui hésitais l’an dernier à tricoter des chaussettes pour mon bébé… mais je ne vais pas savoir quel modèle choisir, alors je vais peut-être attendre le prochain article ?

  6. piloo dit :

    superbe article, il me donne envie de m’y remettre, c’est vrai que ce n’est pas très difficile à faire, j’avais peur de me lancer et j’ai essayé et ça à marché ! merci pour cet article très bien écrit

  7. Amy-san dit :

    Ralalalaaaaaa ça donne envie quand même!!
    Mais alors, une chaussette tricotée… elle ne glisse pas trop???

    bon et est-ce que vous avez des liens pour relever les mailles (ou mieux!! faites un article pitiéééé!!!!! ), parce que c’est tout ce qui me manque pour me lancer apparement… ;)

  8. Sophie-Lili dit :

    Personnellement, mes chaussettes se transforment tout le temps en projets boulet, mais ton article me donne envie de les reprendre !

  9. MayaTricote dit :

    Carrément convaincue ! Merci !
    Plus qu’à acheter le matériel adapté et c’est parti !

  10. Gwendolyn dit :

    Super article, très convaincant! Je pense que mon adorerais avoir de belles chausettes en cadeau. j’y pense pour Noël prochain.

  11. alexandra dit :

    joli paidoyer pour le tricotage de chausettes ,j’en ai une en attente qualque part faudrait que je m’y remette …

  12. Hel.et.zel dit :

    Très bel article et très belles chaussettes. C’est vrai que c’est tentant maintenant !
    Par contre, au niveau de l’entretien, c’est lavage à la main à chaque fois ou ça passe à la machine facilement ?

    • DonaKnits dit :

      Tout dépends de la laine utilisée! Personnellement, je mets toutes mes chaussettes en programme laine/délicat, et je n’ai jamais eu de problème.
      L’idéal étant quand même de choisir une laine superwash et/ou contenant au minimum 20% de nylon.

  13. Mariloure dit :

    Convaincue aussi ! Mais comme Amy-San, je me demande, ça ne glisse pas trop ?

  14. Hélène dit :

    Convaincue ! Le risque est pas grand et le plaisir à l’air si intense alors pourquoi ne pas s’y essayer ! Merci pour ce beau texte et ces jolies réalisations.

  15. By Gab's dit :

    Les fushia coeur de Donna sont plus que fabuleuse!!!!!!!!!!! Il faaudrait que j’m'y mette!!!!!!!

  16. Ludi dit :

    bien envie de me lancer … arrrgghhhh mais les journées ne font que 24h !!!

  17. Tricotic dit :

    J’aime bien aussi tricoter des chaussettes, mais elles finissent toutes dans le placard. Je les trouve toujours trop chaudes (contrairement à vous, je transpire encore plus avec des chaussettes de laine) et trop épaisses pour mes chaussures habituelles. Il faudrait avoir des chaussures pour les chaussettes tricotées mains et des chaussures pour les autres chaussettes, bien trop compliqué! Parfois, je sors une paire que je mets dans la maison, mais j’ai vite trop chaud aux pieds. Et je n’offre pas non plus de chaussettes, parce que je me dis: si je n’aime pas les porter, pourquoi les autres aimeraient?
    Un autre point: il y a de rélles différences d’épaisseurs dans les fils à chaussettes. La Malabrigo Sock est nettement plus fine que la Wollmeise Twin par exemple. Le choix se fait certes entre les aiguilles 2mm, 2,25 mm et 2,5 mm, mais il a son importance pour tricoter la chaussette parfaite.
    Donc, les chaussettes pour moi, c’est avant tout un grand plaisir à tricoter. Et ma foi, le reste est accessoire!

    • DonaKnits dit :

      Tout dépend de la nature de chacun et du climat! Personnellement, au delà de 20°C température extérieure, je ne porte plus mes chaussettes fait-main.
      Il est vrai que certaines laines à chaussettes sont plus ou moins fines, mais l’échantillon varie quand même peu. Avec l’expérience, on arrive « au jugé » à décider de monter d’un quart de numéro d’aiguilles, ou bien monter un peu plus de mailles.
      La malabrigo sock, n’est pas une bonne laine à chaussette à mon avis. Elle est bien trop fragile et délicate (il n’y a qu’à voir les avis sur Ravelry). Le mieux, quand même, c’est d’avoir une laine qui contient un peu de nylon (solidité, durabilité)

  18. bidulAmoi dit :

    Tout à fait d’accord avec cet article!!!
    J’ai commencé il y a peu et… tricoter des chaussettes c’est top!!!
    J’en suis à ma deuxième paire… en jacquard…
    Par contre moi pour l’instant je reste sur des chaussettes/chaussons, épaisses, à portées à la maison. Mais je pense que je passerai aux plus fines bientôt…

  19. Une très bonne idée cet article!! J’ai le livre, et tout le nécessaire, même la laine a chaussette je l’ai. Il me manquait la motivation et je pense que je l’ai retrouvé, reste a finir les tricots déjà entamés !!

  20. vince dit :

    Cet article représente EXACTEMENT mon état d’esprit actuel, il ne pouvais pas mieux tomber ! J’ai adoré cette lecture !
    Tout y est : des premières idées reçues (négatives) à la révélation une fois la première chaussette portée. J’ai terminé pas plus tard qu’hier ma PREMIÈRE paire. J’ai du me forcer à terminer la seconde manche de mon pull irlandais en cours avant d’en faire une nouvelle paire parce que sinon, ce pull, il serait jamais terminé !!!
    Je note ton blog dans mes ‘faves’ tout de suite !
    Et pour les petites curieuses, mes 1eres chaussettes sont sur mon blog !
    Vince.
    http://15h15.net

  21. Lothie dit :

    Vu l’éloquence de l’article , on ne peut qu’être convaincue. C’est décidé, je me mets aux chaussettes.

    Sock knitter , je veux bien mais cela ne peut il pas entraîner une énorme addiction ? c’est grave docteur ?

  22. lokie dit :

    Très bon article qui donne vraiment envie de se tricoter des chaussettes (toutes ces chaussettes sont magnifique) hélas, malgré ma motivation tout mes essais se sont soldés par des échecs. Je n’y comprends rien à mon grand désespoir…

  23. Natalyon dit :

    Merci pour ce bel article :-)

    J’avais moi aussi beaucoup d’appréhension face aux chaussettes mais une fois que j’ai promis une paire au tonton de mon ami (montagnard qui ne trouvait plus personne pour lui en tricoter) je ne pouvais plus reculer ;-) j’ai trouvé un bon tuto en anglais et je me suis lancée avec de la grosse laine pour un essai plus rapide. Depuis j’en ai tricoté plusieurs paires. Durant un épisode de grand froid cet hiver mon père m’a fait remarquer que vraiment sa « seule » paire de chaussettes vraiment chaudes c’était celle qu’il avait reçu pour noël… oui je crois que c’était un appel pour en recevoir d’autres ;-)

    Finalement parmi toutes les méthodes de construction de chaussettes, beaucoup ne sont pas bien compliquées :-)
    Cela démontre, comme souvent que ce qu’on ne connait pas nous fait peur, sans raison fondée…

  24. Elisabeth dit :

    Bonjour Dona,
    Tout à fait d’accord avec toi, la chaussette, ça devient une addiction. J’en ai toujours une paire en cours dans mon sac, et maintenant je n’hésite plus à la sortir quand il y a trop d’attente au restaurant.
    Maman en faisait de très belles (avec picots et torsades) mais maintenant elle ne peut plus ; alors j’ai eu envie de retrouver ce savoir, le coup de pouce a été l’achat d’une pelote en Allemagne (auto-rayante, 25% nylon, couleurs fun) ; j’ai cherché un modèle sur Internet, puis pas trop satisfaite, j’ai cuisiné une vendeuse âgée chez Pingoin, et c’était parti ! Puis essayé le talon en rangs raccourcis (bien plus simple que le heel flap) ; et maintenant j’essaye d’autres techniques (le nouveau talon à wedges de Cat Bordhi, les Double Helix de Jenny Steiman), ce qui m’intéresse, c’est d’apprendre de nouvelles constructions et méthodes.
    J’ai un stock monstrueux de laine à chaussettes (allemandes pour la plupart) ; d’ailleurs, elle va très bien aussi pour des vêtements bébé ou des châles ; pour répondre à Hel.et.zel, il faut prendre de la superwash, ça va à la machine à 40°C. Il faut absolument 25% de nylon, sinon ça troue au bout de 8jours (mon premier trou au bout de 4ans pour des chaussettes portées régulièrement tout l’hiver). Je fais des côtes sur la jambe car je n’aime pas les chaussettes qui descendent, et ça ne comprime pas ; je fais le pied en jersey (en 2.5, ça rentre bien dans les chaussures de ville) ; j’hésite un peu pour la dentelle, j’ai peur que le froid rentre par les trous.
    Pour répondre à Tricotic, c’est vrai qu’avec mes chaussettes dans mes chaussons de laine bouillie, j’ai trop chaud.
    Je commence par la pointe (ToeUp), je partage ma pelote de 100g en deux, et je termine la jambe quand j’arrive au bout de la laine (pas de coutures et pas de restes de laine – en commençant par le haut, je me suis trop souvent retrouvée à court de laine à la pointe de la 2e chaussette).
    J’essaye d’alterner une paire pour moi et une paire pour offrir.
    Après tout, une chaussette, ce n’est jamais qu’un tube terminé en pointe, avec une bosse pour le talon ! Et c’est un accessoire de première utilité.

  25. Isa dit :

    Bon, heureusement que tu tricotes encore quelques pulls et que tu les partage volontiers Dona ; j’ai un petit « arleen » dans mon placard qui me plait autant que les chaussettes que je vais finir par tricoter si je continue à lire tes articles.

    Je résiste de moins en moins à la tentation ; je suis déjà tellement dingue de tricot que je crains que cela ne s’aggrave avec les chaussettes ! Je ne porte jamais de chaussettes dans mes bottes ou chaussures (si, si) mais pour lézarder dans le canapé, c’est tout à fait indispensable…
    Connais-tu un bon livre permettant de maitriser le toe-up ? Ou bien des vidéo bien fichues ?

    • DonaKnits dit :

      Merci Isa, d’aimer Arleen! ça me fait très plaisir!
      Je n’ai jamais encore tricoté de « toe-up », mais j’ai un livre superbe (avec des photos et instructions géniales » qui est « Sock from the toe up » de Wendy D. Johnson.
      ça me donne envie d’essayer tiens….:D

  26. Nadège dit :

    Super cet article. Cela fait bien un an que je pense faire des chaussettes, c’est peut être cet article qui va me lancer !!!!

  27. Ceraldi dit :

    un article qui m’a convaincu mais maintenant il faut que je trouve plus d’infos pour le choix du fils à tricoter les chaussettes et un modèle pour débuter ma 1ère paire !!
    merci

  28. dine dit :

    J’ai fait ma première paire de chaussettes l’année dernière, et il va vraiment falloir que je trouve le temps d’en refaire, c’était un vrai bonheur de les avoir cet hiver ! chaudes, qui tiennent bien sans comprimer, j’avais en plus utilisé une laine auto-rayante couleur arc-en-ciel bien fluo, bref, je les adore !
    et comme elles contiennent du nylon, hop, en machine avec le reste des vêtements :)

    Je confirme donc la totalité de l’article !

  29. wildmary dit :

    bon bon bon… c’est malin… moi qui n’avais jamais eu envie de tricoter des chaussettes, et bien maintenant j’ai envie d’essayer ! Il me FAUT les 2 premières présentées !!

    Au moins me voila prévenue d’une chose : je n’aurais jamais pensé au problème d’usure !
    Ce qui me retenait était plutôt que ce soit trop épais et que je n’aime pas tricoter 2 fois la même chose, même pour des mitaines ou des chaussons de bébé ça m’ennuie en général…

  30. Poupoupidame Poupoupidame dit :

    Objectif atteint…je suis convaincue !

  31. Lauriza dit :

    Merci pour ce bel article !
    Bien que je ne sois pas une experte en tricot, depuis que j’ai repris mes aiguilles j’ai toujours voulu faire des chaussettes et puis j’ai découvert ton blog et toutes tes splendides chaussettes sans défaut. Depuis, je passe souvent sur ton blog rien que pour le plaisir de les admirer.
    Il y a peu, je me suis enfin décidée à me lancer dans l’aventure et après un premier essai avec un tuto trouvé sur le blog de Biscotte et Cie, j’ai sauté le pas ! Et aujourd’hui, j’ai entamé ma première VRAIE paire de chaussettes avec le tuto (très bien expliquée) de la Schtroumpfette.
    Je profite de cet article pour te poser une question ou plutôt deux : est-ce que tu utilises 1 ou 2 aiguilles circulaires (bien que je maîtrise sans trop de mal le « magic loop », je trouve plus confortable d’en utiliser 2) et puis j’aimerai savoir si tu penses écrire sur ton blog en anglais et en français (même si cela me fait réviser mon anglais, je n’arrive pas toujours à tout comprendre…) ?
    Voilà j’en reste là ! Qu’est-ce que je suis bavarde…

    • DonaKnits dit :

      Bonjour Lauriza,
      Toutes mes chaussettes sont tricotées en Magic Loop (vous en saurez plus dans le prochain article)
      Mon blog va rester tel qu’il est je pense. Bien qu’il me soit plus facile d’écrire en français, j’ai des lecteurs de tous pays, et l’anglais est la seule langue commune à la majorité. De plus, j’aime croire que ça me fait progresser. :)
      Et puis, grâce à l’équipe d’In the Loop, je peux m’exprimer en français ici.

  32. trèfles dit :

    et bien on peut dire que Dona est une chaussette-addicte convaincante !!! quelle enthousiasme !!! moi qui n’ai même jamais songé à tricoter une paire de chaussette, je crois bien que je vais essayer de m’en faire une cet été pour l’hiver prochain…!! et tout comme Bidulamoi, je pense qu’elles me serviront de chaussons ou comme Isa, pour lézarder dans le canapé !!! ….verdict à l’automne…!!

  33. Everlasting dit :

    C’est en admirant tes ravissantes chaussettes sur Ravelry que j’ai décidé de me lancer…
    Et voilà, maintenant je suis totalement et entièrement accro. J’adore toutes les étapes de la confection. Je tricote présentement tes Feather & Fan chaussettes et j’adore!!!
    Cet article est magnifiquement bien écrit.
    Bravo

  34. Hélène dit :

    C’est drôle je me reconnais tout à fait dans ton article. Quand j’ai commencé à tricoter, je me disais que jamais je ne ferais des chaussettes, avec une laine et des aiguilles aussi petites, c’est beauccccccoup trop long à faire alors que ça ne coute presque rien de les acheter. Et puis un jour je me suis lancée à cause d’une laine en stock dont je ne savais que faire. J’en suis à ma troisième paire terminée et la quatrième est sur les aiguilles. Je n’ai plus envie de faire autre chose. C’est agréable à faire et comme il ne faut pas beaucoup de laine, ça coute pas cher, par rapport à d’autres projets tricot (genre un pull en mérinos…).
    J’aime beaucoup tes réalisations en photos, ça me donne bien envie de me lancer dans la chaussette dentelle multicolore la prochaine fois !

  35. b.pascaline dit :

    merci pour le reportage.
    j’ai un peu peur de me lancer ,car j’ai l’impression que c’est long et que c’est difficile de bien ajuster la chaussette..
    magnifique tes chaussettes.

  36. francesca dit :

    ben c’est trop genial , je me rappelle t’avoir rencontrée chez barbara …donnerais tu des petits cours ??? juste pour apprendre le debut ???……

    • DonaKnits dit :

      Francesca, je me souviens très bien t’avoir rencontré au Comptoir. A l’époque déjà, je t’avais dit que malheureusement je ne donnais pas de cours. De plus, maintenant je n’habite plus à Paris! Il y a des cours de chaussettes chez Lil Weasel je crois.

  37. Nalie dit :

    Eh bien moi je fais partie du faible pourcentage qui a réussi à … rater sa 1ère chaussette ! (j’ai même eu le « courage » de la publier sur mon blog….. ;-(
    Pourtant c’est vrai que le tuto d’Elise est super bien fait ! mais je pense que le problème vient de laine…….? En tout cas 1 seule cho7 tricotée pour le moment et au fond du placard…. je n’ai pas renouvelé l’essai…… + tard j’espère ! avec de la « vraie » laine à chaussettes !
    Merci pour cet article !

  38. emilie dit :

    je n’ai jamais tricoté de chaussettes, mais j’y pense depuis quelques temps et j’avoue que là tu me tentes grave…

  39. Helene dit :

    convaincue !!! mais par quel modèle commencer ? quelle laine choisir ? mes pieds continuellement gelés l’hiver seront au chaud l’hiver prochain j’espère ! :-)

  40. monique dit :

    moi j’adore tricoter des chaussettes,ma fille n’en achète plus elle m’en réclame mais des hautes très hautes
    les vôtres sont superbes,je vais surement copier un ou plusieurs de vos modèles.merci.

    • DonaKnits dit :

      La plupart des chaussettes que j’ai tricoté ne sont pas des créations originales. Si vous souhaitez retrouver les liens vers les patrons que j’ai utilisé, je vous invite à venir consulter mon blog. :)

  41. Natalyon dit :

    Dona pour que tes magnifiques chaussettes puissent être admirées par tous et toutes, j’ai trouvé ce qu’il te faut :
    http://shop.viewzstore.com/images/1328220187979369200419.jpeg

    Cela s’appelle Peek-a-boots, c’est ici:
    http://shop.viewzstore.com/peek-a-boots-Ladies-US-7-pboots7.htm
    Tout à fait adapté, non? ;-)

  42. Laure dit :

    Moi aussi je me reconnais ! Je projette un gilet pour l’automne prochain pour mon petit bout, ce devrait être mon premier vêtement tricoté. J’en suis aux écharpes/châles/snoods et je m’évade des longs projets avec les mitaines et les bonnets. Du coup, après la tête, les mains, je pensais aux pieds… Mais j’ai déjà porté des chaussettes faites main, ma grand-mère tricotait très bien ; elle m’a donné les premières leçons gamine mais je ne tricote vraiment que depuis un an ; mais pas avec la bonne laine. Du coup, irritations du pied et perte de la chaussette (pourtant elle tricotait les côtes). Malgré cette malencontreuse expérience et le fait que je ne porte plus de chaussettes, je suis sûre que je trouverai quelqu’un qui en voudra autour de moi _ je note le % de nylon pour mon compagnon _ et surtout que je vais bien m’amuser à découvrir de nouvelles techniques. Je vais suivre vos chroniques, Dona ! Oui je crois que certains mois, il y a cours de chaussettes chez Lil Weasel et je me souviens d’une présentation de livre sur les chaussettes à l’Oisive’Thé au début de l’année.

  43. Je me suis ré-ga-lée à lire cet article !

    J’ai découvert ce we les aiguilles circulaires et le magic loop, je suis en train de me battre avec ma première chaussette (pour l’instant, ce n’est pas moi qui gagne…)

    Heureusement, je suis super motivée, et je vais persévérer autant qu’il faudra pour pouvoir me faire de belles chaussettes !
    Et je vais essayer de dénicher sur le web un glossaire EN/FR du tricot, pour me familiariser avec ce vocabulaire et pouvoir déchiffrer tes patrons. A bientôt !

  44. Sandra dit :

    Merci pour cet article qui est tout simplement merveilleux. Je m’y suis énormément retrouvé dedans!
    J’ai depuis quelques mois envie de tenter l’expérience chaussette mais sqns avoir encore franchi le cap. J’ai essayé de trouver un livre qui m’explique comment débuter mais sans succès… Jusqu’à ton article. J’ai hate de lire le prochain article pour commencer àm ‘y mettre! Vivement la suite

  45. Ellemme dit :

    Très intéressant, cet article, je pense depuis quelque temps à m’y mettre, et ça me motive encore plus! :)

  46. imawale dit :

    Quel bonheur cet article. Je n’en ai pris connaissance que ce jour, par le biais de strasknitting. Je suis, moi aussi, une tricoteuse de chaussettes. Les pulls et gilets me paraissent toujours trop lourds sur les aiguilles.
    J’ai surtout repris il y a quatre ans pour en tricoter à mon père sur mesure … et maintenant, j’en suis à … 70 paires depuis 2008!! Surtout des cadeaux toujours très appréciés.
    Pour démarrer la 1° paire, le plus simple est de les faire en côtes 2/2, sauf la semelle. J’adore les points fantaisies compliqués. Après les 5 aiguilles, je suis passée au magic loop, et maintenant, je fais les deux chaussettes en même temps (si le point fantaisie le permet) sur une aiguille circulaire: avis à celles qui n’aiment pas tricoter deux fois la même chose: quand la première chaussette est terminée … la deuxième l’est aussi!
    Bravo à Dona, j’attends la suite des articles avec impatience. La prochaine publication doit avoir lieu quand?
    Bonne continuation, à bientôt ici ou sur Ravelry.

  47. Charlène dit :

    Ca y est, j’ai envie de tricoter des chaussettes et de rendre mes pieds heureux! Mais je ne connais pas la technique du Magic Loop. C’est cette technique vous allez expliquer dans le prochain article? Si oui, je ferai preuve d’encore un peu de patience sinon si quelqu’un a un lien intéressant avec des explications claires, je suis preneuse.
    Merci pour ce chouette article en tout cas!

  48. PAstel49 dit :

    Cet article me fait sourire et me fait bien plaisir moi qui vient de terminer ma première paire de chaussette il y … 15 jours !! et qui en a déjà une autre en route … je suis d’accord à 100 % il faut oser se lancer, je ne suis pas une tricoteuse chevronnée loin de là , juste une tricoteuse qui se laisse porter par ses envies, tiens c’est bizarre cela me donne une furieuse envie d’en commencer une troisième paire ..
    Longue vie aux chaussettes tricotées main ..

  49. Joline dit :

    je trouvais ça ridicule et pourtant : voilà exactement décrit ce qui m’est arrivé à moi aussi… je ne peux plus m’arrêter , on m’en réclame tous les jours , je n’arrête pas d’en donner … par contre le bémol : il faut que je m’en fasse une paire quand même non ?

  50. Je confirme, après avoir tricoté ma 1ère paire de chaussettes, je suis devenue addict. Parfait pour tricoter dans le train sans gêner son voisin, une chaussette à l’aller, une autre au retour et la paire est terminée (sur Paris Marseille) ! J’en ai tricoté pour offrir à tout mon entourage ravi. Rien n’est plus chaud l’hiver que des chaussettes tricotées main.

  51. sylvie dit :

    J’arrive un peu tard sur ton article qui m’a bien fait sourire et puis rire.
    Même si je ne tricote pas autant de chaussettes que toi, j’ai retrouvé dans ce très bel article tout ce que j’ai pu penser, dire, expérimenter, découvrir, apprécier, dans la pratique du tricotage des chaussettes.
    C’est transcendant ! :o

  52. Laurence dit :

    je viens de rentrer dans le groupe
    des folles des chaussettes. Dingue.
    Alors merci pour cet article.

  53. Route des Sables dit :

    Super ! Votre article m’a motivée et je me suis lancée ! Par contre, ma première paire se détend au porté … et va être utilisée par mon mari ! (Qui chausse du 43 alors que moi je fais du 40)
    Est-ce qu’il faut tricoter particulièrement serré ?
    J’ai utilisé la taille d’aiguille préconisée (2,5) avec une laine à chaussette Opale, et l’échantillon était bon …
    Du coup, j’hésite pour la deuxième paire … j’ai un écheveau de laine heritage socks de cascade yarn qui attend son heure…

  54. Mapie dit :

    bonjour.
    Superbes vos chaussettes !
    Je tricote un peu de tout mais pas de chaussettes, enfin pas encore ! je me pose une question : est ce que les chaussettes tricotées main, descendent, tire-bouchonnent, retombent mollement sur la cheville ? c’est ce que je crains. Comment les faire tenir sur le mollet ? Tricoter le haut avec un fil élastique ?? Merci pour vos astuces.
    bon week end !

  55. Odile dit :

    Je ne tricote que des chaussettes courtes : 18 cm tout compris avant de commencer le talon.
    Et non, elles ne tombent pas, restent bien en place sans élastique. Laine du genre opale ou regia ou en ce moment malabrigo. Socks que j’utilise pour la première fois.

    Fais une fois des chaussettes hautes en laine plus épaisse (aiguilles 3.5) regia toujours pour une randonneuse de mes amies. Là, pour plus de sûreté, j’ai passé du fil élastique invisible dans les côtes..

  56. Jess dit :

    Comme beaucoup d’autres ton article m’a donné super envie! D.ailleurs j’ai commencé une paire il y a un moment et je vais m’y remettre tu m’as motivėe!

  57. gwenola dit :

    superbes chaussettes! et un article à convaincre les sceptiques des chaussettes maison!! perso, j’ai toujours un en-cours chaussettes sur les aiguilles (3e paire en 4 mois…)

  58. Filochette dit :

    Après la lecture de cette article, j’ai eu une envie folle d’avoir des chaussettes fait-main moi aussi. J’ai donc commandé du fil à chaussettes et je vais me lancer.

  59. mimiyaya dit :

    Excellents et drôles vos articles sur la chaussette…une vraie pro-sock knitteuse! En tous cas c’est sûre que jvais m y mettre, vous m’avez donné le ptit qqchose qui manquait à mon élan!affaire à suivre!

  60. firenze firenze dit :

    Je suis épatée… je croyais presque sérieusement être la seule à être fan de chaussettes,j’en fait pour tous et tout le monde les mets et avant tout mes fils et mes nièces ( 19 à 24 ans) comme quoi même les jeunes… Je faits surtout du jacquard et c’est vrai que c’est reposant à tricoter,vite terminé, pas de prise de tête question échantillon ( laines à chaussettes allemandes, Regia , et Drops.Les talons : à la turque ou à la française/ allemande. Mes bases :des livres américains de chez Interweave. Pour les restes de laine, je tricote des mitaines, encore plus rapide , à mettre telles quelles ou sur des gants en cours ( très chic).

  61. isabelle dit :

    Très bon article pour convaincre les reticentes !
    Moi, depuis que je fais mes chaussettes, j’ai laissé tomber les chaussettes du commerce !!!

    Isabelle.

  62. Sophie 76 dit :

    Donaknit, merci. Sans cet article, jamais je n’aurai osé me lancer ,moi qui tricote depuis bien plus longtemps que vous!! J’ai terminé ma première paire (merci pour le patron ), j’ai découvert la technique du magic loop aussitôt adoptée,qui va je crois marquer un tournant dans ma carrière de tricoteuse..j’y retourne, mes filles ( 14 et 16 ans) veulent leur paire « parce que c’est trop stylé »!!! Encore merci.Sophie

  63. Josh dit :

    Grâce à vos passionnants articles sur la chaussette, j’ai « osé » me lancer ; je viens de finir ma première paire: très amusant à faire et merci pour vos explications très claires.
    Joce

  64. Sophie dit :

    Hello!
    J’espère que vous aurez ce message, même si ce billet date un peu… Je viens de commencer ma 1ière paire, les bleues de ce billet dont j’ai trouvé le pattern ici d’ailleurs, et j’ai un gros soucis. J’ai parfaitement tout compris, c’était limpide, et mon soucis vient du dernier rang… En effet, j’ai de gros gros gros mollets, et en rabattant souplement mes mailles, je n’arrive pas à avoir assez de souplesse pour les monter un minimum. Du coup, mes jolies torsades toutes mimi ne se voient pas… Auriez-vous une idée, une astuce à me proposer pour résoudre mon problème? Je ne tiens pas du tout à ce que ma première paire devienne ma seule paire, surtout que j’en ai repéré pleins d’autres à faire!!!
    D’avance un grand merci pour votre aide!!
    So

  65. [...] êtes encore mitigés sur les chaussettes ? Voici les deux articles qui m’ont convaincue  : Confidences d’une sock knitter, et Apprivoiser la [...]

  66. Ladyoga dit :

    Une accro de plus grâce à votre super article ! Je ne pensais pas m’amuser autant en tricotant des chaussettes. Je viens de finir le talon de ma première paire, le début d’une nouvelle histoire, en suivant les explications des chaussettes de la schtroumpfette. Le tricot a avancé tout seul comme par magie . Un grand merci.

  67. [...] pasée, j’avais lu deux articles sur Intheloop (ici et là) qui m’avait motivée à essayer de tricoter une paire de [...]

  68. Geneviève dit :

    Je suis tombée sur cet article juste au moment où je commençais une xxxxe paire de bas (comme on dit au Québec) et çe avec culpabilité de toujours faire le même type de projet! Merci de partager cette passion avec humour, un vrai plaisir de te lire.

  69. France dit :

    c’est sypathique de trouver ton blog quand je ne m’y attendais pas, je t’ai laissé une note sur Ravelry hier justement parceque l’adore tes By The Seine River que je suis en train de tricoter!!! J’ai hâte de découvrir ton blog plus en profondeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

2012 - 2014 Intheloop.fr   ||   Licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0 FR)   ||   Mentions légales