Chanvre, dis moi qui es-tu ? (concours inside)

Intheloop a définitivement fermé !
Le site reste en ligne pour vous permettre d'accéder aux archives.

Aujourd’hui,  je désire partager une nouvelle découverte avec vous. Celle du fil de chanvre. Je suis comme vous toutes, à la base, une tricoteuse qui a débuté avec l’acrylique, la laine, puis l’alpaga et enfin la soie, le coton et le bambou, le « métal », le mérinos, le cachemire etc. Ma curiosité ne m’avait pas menée au chanvre jusqu’il y a quelques mois. J’en avais parlé lors d’un billet sur mon blog personnel « Tricot Ethique ?« , et j’avais promis de donner mon expérience une fois le test effectué. C’est le sujet de cet article ou l’histoire d’un petit échantillon maltraité.

Mon expérience avec le chanvre

Les premières impressions :

  • Tiens, ce fil n’est pas vraiment doux… Pourtant j’avais lu qu’il l’était, étrange !
  • Ah, après le lavage de l’échantillon, ça s’est transformé ! La couleur s’est comme… chinée !
  • Et le fil s’est arrondi, il s’est adouci !

Après avoir maltraité l’échantillon un peu plus longtemps, voici ce qu’il m’a confié :

Tu vois, tu m’as tricoté, détricoté et lavé 1450 fois, et pourtant, j’ai un aspect de plus en plus beau et agréable à porter au fil du temps qui passe ! Je passe à la machine à laver ! Et j’en sors encore plus beau.

En fait je suis constituée de la lignine et la pectine, qui forment une espèce de colle imbriquée entre les fibres. Quand on dit que le chanvre s’adoucit au fur et à mesure des frottements et lavages c’est justement car petit à petit ces particules coriaces se détachent de la fibre. Et c’est aussi ce qui fait que la teinte se chine.

Comme toutes les fibres hydrophiles, j’aime l’eau! c’est ce qui a tendance à me rendre un peu moins souple après lavage : pour plus de douceur, tu peux me frotter entre les mains, ou me passer au sèche linge ! J’adore ça. Pour finir, je me froisse très peu.

Mais mon point fort, c’est vraiment cette résistance et cette couleur qui évolue avec le temps.

Ensuite, je lui ai fait faire le test grandeur nature : je me suis lancée dans un début de vêtement… J’ai fait mes calculs, tout était nickel.

Échantillon avant lavage. Le point devient plus régulier après le lavage, comme souvent en tricot

C’est à ce moment que le petit morceau de chanvre m’a dit :

Tu sais, je suis un fil en matière végétale ! Je ne bouge pas avec le temps, au contraire. Lave moi, porte moi, lave moi à nouveau, porte moi, et je serais de plus en plus doux. Me tricoter en fibre « pure » n’est pas toujours des plus agréable, mais  plus tu m’utiliseras, plus tu m’aimeras. Je réponds très bien au blocage, et je ne rétrécis pas.

Je tiens à préciser que tout ceci concerne le fil 100% chanvre non traité ! Je ne pourrais pas me prononcer pour les fils qui contiennent d’autres matières mélangées au chanvre, ou dont le chanvre a été chimiquement traité. Dans ce cas là, il est fort possible que le fil ne change pas d’aspect après lavage, puisqu’il aura deja subit des traitement pour l’adoucir.

Un petit retour historique sur les origines du Chanvre

issu de Wikipedia :

Le chanvre fut très largement utilisé par le passé et il côtoie l’être humain depuis le Néolithique. Il a toutefois peu à peu été interdit ou fortement réglementé au cours du XXe siècle en raison de ses propriétés psychotropes. Cela est dû à la propagande puritaine de l’époque aux États-Unis qui, en voyant l’échec de la prohibition, s’intéressa au cannabis, aidé par différents lobbies industriels (coton, papier, pétrole, nylon) et en réglementa l’usage.
Le chanvre industriel connaît de multiples utilisations, telles les tissus, la construction, les cosmétiques, l’isolation phonique et thermique, la fabrication d’huiles, de cordages, de litières, l’utilisation sous forme de combustibles, en papeterie, pour l’alimentation humaine, l’alimentation animale, comme biocarburants, pour des usages médicamenteux, pour un usage récréatif ou comme matériaux composites en association avec des matières plastiques. La filière chanvre trouve un regain d’intérêt avec l’augmentation du prix du pétrole et la prise de conscience environnementale. Les pays européens et les collectivités locales de ces pays tentent ainsi de favoriser à nouveau la culture du chanvre. Sa culture dans le monde est diversement autorisée selon les pays.

Pour ceux et celles qui veulent creuser les merveilles du chanvre, son net a avantage écologique et ses qualités, vous pouvez aussi consulter cet article très intéressant.

Où se trouve le fil de chanvre ? Très bonne question : en ce qui me concerne, j’ai acheté et testé le fil Valentin qui provient de chez kaneh-bosem.com. Je vous invite à aller découvrir ces fils teints avec des extraits de plantes tinctoriales à Felletin dans la Creuse, dont le chanvre garanti sans OGM ni traitements chimiques est récolté et filé écologiquement en Europe. Quant à la marque, elle se situe dans le sud-ouest, à l’ombre des pins des Landes.

 

Passons à présent au … concours !

Suite à mes tests avec la laine de chanvre, et quelques échanges par emails sur nos « passions » respectives, Kaneh-Bosem m’a proposé un partenariat : écrire un patron de tricot avec sa future nouvelle référence de fil : Ostane. J’ai accepté l’aventure avec excitation.  C’est ainsi que le modèle Sablier est sortit aujourd’hui. Réalisé dans un nouveau fil contenant du chanvre et du coton bio, nous vous annonçons le lancement d’un concours à l’occasion de la sortie des kits !

Rendez-vous sur cette page pour participer au concours. A gagner :

  • un kit complet laine + patron
  • un exemplaire du patron Sablier
  • un écheveau de laine Ostane
Print Friendly

 

 

 
Elise
ElisePartager la connaissance a toujours fait partie de ce qui me motive, m’anime, et ça, depuis les tout débuts d’internet. Plus j’échange, j’apprend et je transmet, plus je me sens épanouie. Et en plus, on rencontre plein de personnes géniales ! Je suis principalement en charge du site, d’un point de vue technique, design et maintenance donc si vous remarquez un bug, pensez à m’en parler ! Mon dada se centre sur la pédagogie autour des arts de la laine, la découverte de nouvelles techniques surprenantes, et la traduction de patrons anglais. J’espère pouvoir rencontrer encore plus de passionné(e)s, apprendre avec vous, et partager ma passion.

| http://madewithlove.fr/| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |



13 commentaires sur "Chanvre, dis moi qui es-tu ? (concours inside)"

  1. [...] Cette collaboration a été pour moi une fois de plus l’occasion de grandir dans l’univers du tricot, en testant un type de fibre que je ne connaissais pas du tout, et que j’ai vraiment apprécié découvrir. Le chanvre est une fibre qui mérite vraiment qu’on s’y intéresse. Pour les curieuses, je vous invite à consulter mon article sur le chanvre, publié aujourd’hui sur Intheloop. [...]

  2. Filochette dit :

    Encore une merveilleuse création, bravo Élise.
    Bien évidemment, je participe sur le site de Kaneh-Bosem au jeu-concours . Et j’ai hâte de voir les 1eres réalisations des testeuses.
    A très bientôt,
    Je souhaite un grand succès à ce nouveau modèle.

  3. [...] vous invitons à lire l’article consacré au chanvre sur in the loop, le webzine des arts de la laine : Chanvre, dis-moi qui tu [...]

  4. Stéphanie dit :

    J’ai très envie de tester le 100% chanvre mais quand je l’ai découvert tout était déjà sold out. Je me suis inscrite à la newsletter pour être au courant du réapprovisionnement :-)

  5. LazyBene dit :

    Merci pour cet article intéressant!
    Je connaissais le chanvre pour la plupart de ses autres utilités et qu’il était anciennement utilisé pour des vêtements. Ca me donne bien envie de le tester.
    Merci encore :)

  6. Elisabeth dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article découverte.
    Mais j’ai de plus en plus de mal à accepter les laines pas « douces » : chanvre, ortie, laine islandaise (donc, normal, je hais Habu).
    Et puis Ostane, ce n’est pas pur chanvre (45% coton)…
    Je veux bien croire que le lavage améliore (autrefois, mon arrière grand-mère allait rouir le chanvre à la rivière – le laisser tremper, sans doute jusqu’à ce qu’il fermente un peu, puis le battre, elle disait qu’après, elle était toute « chose » – j’ai encore des draps de chanvre au grenier, on peut dire que ça rend le lit un peu rugueux).
    Le lien pour le concours ne marche pas.

  7. KeïKo dit :

    Le lien est de nouveau accessible! Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée. Belle journée à tou(te)s!

  8. Bullette Bullette dit :

    Superbe idée ! Merci Elise, j’ai vraiment très envie d’essayer le chanvre !

  9. pivoine dit :

    Très intéressant, j’ai participé au concours !
    J’ai cependant une question : est-ce qu’un pull en chanvre est chaud ? Est-ce qu’il s’agit plutôt d’une matière d’été ?

  10. pivoine dit :

    Et aussi : est-ce qu’on peut le crocheter ?

    • Elise Elise dit :

      bonsoir,
      oui on peut le crocheter sans soucis. Pour la chaleur, les fans de chanvre te diront que ca tient chaud. Moi je ne peux pas te dire car mon modèle contient moitié coton, donc à priori, je le classe plutôt dans la mi-saison à cause de ça. Après, aussi, comme c’est une coupe avec un profond décolleté, ca n’aide pas à te dire si ca tient bien chaud : pour moi un pull qui tient chaud est lié aussi à sa coupe (genre col roulé par exemple, ou très haut)

  11. Az dit :

    Oups, je passe mon tour, je déteste les fils végétaux. Je vais certainement faire le modèle, mais avec du poil de bestiole.

  12. [...] vlan, voila-t-y pas qu’Élise a fait un article pour présenter le chanvre à tricoter sur In the loop*. Je suis faible, ça m’a donné envie de tester Ostane de chez kaneh-Bosem, 55% chanvre et 45 [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

2012 - 2014 Intheloop.fr   ||   Licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0 FR)   ||   Mentions légales