Matières d’été, matière à réflexion

Intheloop a définitivement fermé !
Le site reste en ligne pour vous permettre d'accéder aux archives. Les commentaires et le forum ont été désactivés.

En été de nombreux modèles proposent d’explorer des matières différentes de la Laine. Comme vous l’avez vu dans notre article sur les tendances d’été, les modèles font la part belle aux matières végétales et aux mélanges originaux.  Nous vous invitons à découvrir les propriétés et les qualités du lin, du coton, de la soie, un petit tour d’horizon de ces matières que l’on aime tricoter ou crocheter en été.

Pour consulter les idées des projet été en vous inspirant des matières présentées ici, rendez-vous dans notre dossier tendances.

Vous y trouverez des idées à réaliser en coton, lin, soie bambou etc.
échantillons de cotons (Nomade et Coton Nat) lin & coton (Majorque) et lin

échantillons de cotons (Nomade et Coton Nat) lin & coton (Majorque) et lin

Le coton

 

Le coton est la fibre végétale la plus utilisée dans le monde. Le cotonnier  est un arbuste originaire de l’Inde, cultivé dans de nombreux pays chauds pour les fibres qui entourent les graines à maturité du fruit.  Le  coton a un fort pouvoir absorbant, il est naturellement hypoallergénique, il possède une bonne perméabilité à l’air ce qui en fait une fibre respirant idéale pour l’été.

Mais aujourd’hui la forte demande en coton en fait souvent une culture OGM extensive et destructrice pour l’environnement. L’industrie du coton est également très dépensière en eaux.

Il faut donc privilégier les cotons Bio, Organic ou tout simplement issus du commerce équitable.

Pour les fils de cotons, vous en trouverez de toute les tailles, teints ou beiges naturels, ils peuvent aussi être mercerisé, ce traitement rend le fil brillant.

Qualités textile : beau tombé, fibre douce et respirante.

Il existe plusieurs types de coton : Pima (provenant des USA, de l’Australie ou du Perou) considéré comme étant de qualité supérieure de par sa fibre fine, soyeuse, lumineuse et très blanche, ou le coton Egyptien, dont la fibre est la plus longue, résistante.

Echantillon en fil Nomade de Cheval Blanc (pelote de 50 grammes /50 mètres, aiguilles 5,5mm) Ultra Pima Fine de chez Cascade - Coton 100% Pima (pelote de 50 grammes /124 mètres, aiguilles 3,25 à 3,5mm)

A noter chez Fonty le Coton Nat un très beau fil 100% Biologique teint avec des teintures naturelles (pelote de 50 grammes / 135 mètres)

Le lin

Le lin est une des rares fibres textiles végétales européennes. Elle a comme caractéristiques la légèreté, la rigidité et la résistance et comme particularité d’être une fibre longue (plusieurs dizaines de centimètres), par rapport aux fibres courtes (coton, chanvre) ou moyennes (laine). Les caractéristiques techniques du lin sont assez exceptionnelles. Le lin est une fibre isolante qui a la particularité d’être un régulateur thermique (isolant en hiver et respirant en été). C’est une fibre très résistante et très fine, elle a l’avantage de ne pas souffrir des rayons UV du soleil.

Le Lin est une matière étonnante par sa résistance et son drapé. Les fils de lin possèdent une texture particulière et dont contact avec la peau en été est très agréable. Léger, respirant le lin s’assouplit quand on le porte et retrouve de la rigidité après chaque lavage. Le fil possède souvent une légère brillance qui le rend très élégant. Mais sa forte mémoire de forme rendent parfois les points irréguliers ou inégaux.

Cultivé majoritairement dans le nord de la France, le lin demande peu d’engrais et de pesticides.

<table > <tr >

Fil 100% Lin de la Droguerie

Fil 100% Lin de la Droguerie

Majorque de Fonty 60% coton 40% lin (50 grammes /125m)

Mélange Majorque de Fonty 60% coton 40% lin (50 grammes /125m)

Le bambou

La laine de bambou est fabriquée à partir des tiges de bambou, plus précisément, la cellulose, selon un procédé comparable à la transformation de la pate en papier en rayonne.

Les propriétés du bambou sont interessantes : très absorbant (4 fois plus que le coton), antibactérien, anti-UV, et d’une excellente compatibilité dermatollogique, même sur des sujets extrèmement sensibles comme les allergiques.

Cette « nouvelle fibre » textile est soutenue par les fabricants et les consommateurs soucieux de développement durable car elle provient d’une source naturelle renouvelable qui pousse rapidement (jusqu’à 1m par jour) sans nécessiter de nombreux produits chimiques.

Les fibres du bambou donnent un tissu doux et brillant comme la soie, léger et durable. Elle est agréable à porter, même sur la peau nu.
Mélangée au coton, elle permet de réaliser des textiles bactériostatique, aérant, indéformables et peu froissables.

Serina 100% Bambou de chez Vinnis Colours (50 gr, 110m, en aiguilles 3 ou 4mm)

Serina 100% Bambou de chez Vinnis Colours (pelote de 50 grammes /110 mètres, aiguilles 3 ou 4mm)

La soie

La soie est un fibre d’origine animale et provient des cocons tissés par certaines chenilles aussi appelées vers à soie.   La soie provient d’élevages de Bombix du Murier, un papillon spécialement sélectionné pour la soie de ses cocons, on trouve aussi de la soie dite sauvage issue du vers à soie Tussah.

La soie est principalement produite en Asie, historiquement elle vient de chine et aujourd’hui le plus souvent d’Inde. C’est un produit de luxe et un fil très cher. Mais il est intéressant de l’utiliser dans un fil mélangé avec du coton par exemple.

Les fils de soie  (ou contenant de la soie) sont très brillants et résistants.  C’est un fil qui peut être très léger, il possède également un très beau tombé.

 

 

 

<table > <tr >

Fil 100% Soie trouvé sur ETSY

Mélange « Exotic » Coton et soie de Colormart

Le Raphia

Originaire principalement d’Afrique (son nom est d’ailleurs d’origine malgache), le raphia est fibre originaire d’une variété de palmier africain que l’on retrouve aujourd’hui dans divers pays. Le raphia est une fibre textile très solide à partir de laquelle sont réalisés de nombreux cordages et tissages pour réaliser des paniers, des sacs, et même du tissu d’ameublement.

C’est une matière intéressante à crocheter ou tricoter pour réaliser des objets décoratifs (ex: sets de table, dessous de verres) mais également des sacs et des petites pochettes, ou encore de beaux chapeaux.

 

 

 

Echantillon de raphia Pierrot (marque japonaise)

Le papier

Et oui, c’est un peu plus difficile à trouver mais il est possible de tricoter/crocheter du papier !

Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente sous forme de feuilles minces et est considéré comme un matériau de base dans de nombreux domaines (écriture, dessin, impression, emballage).

Concernant son utilisation en tricot/crochet, ses usages ressemblent à ceux du raphia: on utilisera le papier non pas pour se vêtir, mais plutôt pour réaliser des accessoires de décoration.

 

 

 

Echantillon de fils de papier

 

Une partie des échantillons montrés ici ont été réalisés avec les laines d’Aléfil

 

 

 

Print Friendly

 

 

 
Caroline
CarolineJ’ai appris seule à tricoter, avec un livre et j’ai longtemps tricoté « tout à l’envers » sans m’en rendre compte (depuis je me suis rééduquée !) Puis il m’a semblé essentiel de montrer mon travail et de le partager au travers de mon blog. Cette expérience d’un univers bienveillant et plein d’entraide avec des lecteurs toujours enthousiastes m’a apporté beaucoup de confiance. Ces derniers temps les rencontres avec d’autres passionnées m’ont données l’envie de créer une véritable communauté. J’aime particulièrement collectionner les laines venues du monde entier dans des matières nobles teintes par des dyers indépendants. Je crée des patrons, et je teint des laines. Je suis une touche à tout, curieuse et éclectique. J’espère continuer à apprendre et à découvrir grâce à vos contributions.

| http://ateliermademoisellec.fr/| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |



Elise
ElisePartager la connaissance a toujours fait partie de ce qui me motive, m’anime, et ça, depuis les tout débuts d’internet. Plus j’échange, j’apprend et je transmet, plus je me sens épanouie. Et en plus, on rencontre plein de personnes géniales ! Je suis principalement en charge du site, d’un point de vue technique, design et maintenance donc si vous remarquez un bug, pensez à m’en parler ! Mon dada se centre sur la pédagogie autour des arts de la laine, la découverte de nouvelles techniques surprenantes, et la traduction de patrons anglais. J’espère pouvoir rencontrer encore plus de passionné(e)s, apprendre avec vous, et partager ma passion.

| http://madewithlove.fr/| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |



Bintou
BintouA partir du moment où j’ai commencé, j’ai été très vite attirée et passionnée par les arts de la laine grâce cette opportunité un peu magique que me permettent le tricot et le crochet : avoir la possibilité de pouvoir travailler des matières naturelles et de créer des ouvrages uniques. Rapidement, je me suis plongée dans le monde virtuel du tricot/crochet, et j’ai également ressenti le besoin de m’intéresser et partager avec des personnes du monde entier réunis par cette même passion. Force a été de constater que pour les personnes parlant plusieurs langues, ce partage était beaucoup plus accessible que pour d’autres, car de nombreux sites et blogs et patrons sont en anglais. C’est de ce constat et de cette envie de partage, qu’est né le webzine Intheloop. Pour permettre à chacun, qu’il soit passionné par les matières, par des techniques, ou alors tout simplement admiratif de ces arts, d’accéder à un lieu de partage et d’échanges sans parti pris. Intheloop c’est nous, mais c’est également vous, partagez vos avis, expériences et témoignages sur le site, contribuez, suivez les actualités, refilez les bons plans à vos connaissances, ce site est participatif, alors rejoignez-nous !!

| http://depuisquelletricote.wordpress.com/| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |



12 commentaires sur "Matières d’été, matière à réflexion"

  1. manuescrap manuescrap dit :

    eh bien le bambou m’intéresse fortement

    merci pour tous vos reportages c’est extra !!!

  2. anisbee dit :

    Merci pour ce tour d’horizon des matières originales.

    J’ai crocheté un chemin de table en lin récemment et je trouve le rendu très beau, léger et brillant.

    Et puis le raphia, dur pour les doigts, mais j’adore le rendu, la tenue. Je l’ai crocheté pour un panier, un porte-monnaie… Mais mon père m’interdit  désormais de lui vider son stock, lui il s’en sert pour attacher les pieds de tomate!

  3. aclh dit :

    Comme Manuescrap, le bambou m’intéresse beaucoup ! Je vais peut être essayer le lin également.
    Merci pour ce nouvel article très intéressant !

  4. Zoo dit :

    Profitant des soldes j’ai découvert la gamme « origin’ » de Bergère de france qui propose, en autre chose, un fil en Caséine de Lait et un coton possédant 16% de soja.

    La caséine de lait  ressemble à un mix coton/bambou en plus raide ; pour le moment je ne sais pas trop quoi en penser. 

    Sans vouloir faire une critique de cette collection, je trouve vraiment dommage qu’il n’ait aucune explication sur la fabrication de ses pelotes spéciales sur le site de BDF. Pour une gamme se nommant origin’, ce serait la moindre des choses.

    Il faut faire très attention avec ces nouveaux textiles, soit disant écologique. La viscose de bambou demande de nombreux produits chimiques pour sa transformation et le coton est un grand consommateur d’eau. 

    Ce n’est en aucun cas un message engagé, juste une précision sur ses « laines », pas forcément aussi neutres qu’elles peuvent le paraitre.

  5. Charlène dit :

    Encore un article intéressant! J’ai eu l’occasion de tricoter du bambou cet été (voir ici ) et cette matière est un pur plaisir, c’est doux et lumineux. Un peu énervant à tricoter par moment car le fil n’était pas très torsadé donc il avait tendance à se dédoubler mais tout dépend peut-être de la marque choisie. L’année prochaine, je testerai sûrement un pull ou un gilet. Pour l’instant, je teste le lin. J’ai hâte de voir le résultat une fois lavé car pour l’instant, ce n’est pas très agréable au toucher.

  6. olivia_via dit :

    Merci pour cet article ! Juste un petit bémol sur le caractère durable du bambou, qui est effectivement un de ses arguments marketing. Si la matière première pousse toute seule, la production de la viscose de bambou fait intervenir des produits chimiques pas très ragoûtants pour séparer les fibres et les rendre propres au filage.

    Il n’empêche que c’est un très beau fil qui a le tombé et les caractéristiques de la soie, tout en étant bien moins onéreux.

  7. linotte dit :

    je crois qu il faut faire attention avec le bambou car il est utilisé des produits nocifs comme le sulfure de carbone et la soude mais pour en faire de la fibre…

  8. Miss-Youpi dit :

    Super l’article.

    J’aurais aimé connaître la marque qui fabrique la laine à tricoter en papier ?

  9. J’ai commencé un projet en mélange bambou/lin, et le rendu me plait beaucoup. En plus, c’est très doux. En revanche le fil se dédouble beaucoup, il vaut mieux éviter de détricoter/retricoter !

  10. domguyane dit :

    attention à ne pas confondre viscose de bambou (très polluante et bon marché) avec la fibre de bambou (écologique et très chère)

  11. Muriel dit :

    je rebondis sur le commentaire d’olivia.ia Oui la fabrication de viscose de bambou utilise des produits fortement polluants même si la matière première du bambou est quasiment inépuisable. Cette viscose peut être obtenue avec des procédés bio qui utilisent la vapeur et donc non toxique pour l’environnement.
    Le bambou se détend à l’usage , il faut le tricoter serré.
    C’est très agréable à porter

2012 - 2014 Intheloop.fr   ||   Licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0 FR)   ||   Mentions légales