Un an après: SweetGeorgia Tough love sock

Intheloop a définitivement fermé !
Le site reste en ligne pour vous permettre d'accéder aux archives. Les commentaires et le forum ont été désactivés.

Une fois n’est pas coutume, nous allons vous présenter un test de chaussettes. Portées, lavées, reportées, dans tous types de conditions, ces 3 paires ont toutes été tricotées avec le même fil : SweetGeorgia Tough Love Sock.

SweetGeorgia m’a toujours tapé dans l’oeil, depuis ma première visite à l’oisivethé : leur palette de couleurs me rend à chaque fois très faible face à mon porte monnaie, mais aussi la composition de leurs laines qui me tente tout le temps. Certaines d’entre vous le savent, j’ai entamé il y a plus d’un an un projet personnel : 7 paires de chaussettes, de couleurs différentes. J’ai volontairement choisit des laines qui avaient minimum 20% de nylon, pour assurer une solidité, car de tous les tricots, la chaussette est probablement celle qui est le plus sollicitée, par les mouvements et frottements.

Le projet n’est pas encore abouti, mais j’ai à mon actif 3 paires tricotées en SweetGeorgia Tough Love Sock, et une paire en Colinette Jitterbug. Je voulais partager avec vous leur vécu. Elles ont été portées pied nu à même le sol, dans des chaussures cet hiver, et malencontreusement glissées un bon nombre de fois dans la machine à laver, sans faire exprès, avec un programme normal (et non pas spécifique laine), avec essorage et tout. Autant vous dire que je les ai maltraitées !

La première paire, les chaussettes de la schtroumpfette (dont nous avons publié le patron sur ce webzine) a vécu un an et demi. La deuxième paire, Kalajoki (dont nous avons publié la traduction ici aussi) a le même age. La dernière, Nutkin, a un peu moins d’un an.

Voici le résultat de leur maltraitance, en images :


On peut voir quelques bouloches par-ci par-là mais le talon n’a pas beaucoup bougé mis à part un très léger feutrage. Aucune trace de trous.


C’est à peu près la même chose pour cette paire.


Celles-ci on peut moins bien vécu : peut-être le fait que je les ai plus souvent portées dans mes chaussures cet hiver ? Le talon montre quand même de belles traces de feutrage.

Certaines personnes ont eu un souci de couleur qui déteint, part rapidement, devient fade. Je n’ai pas vraiment constaté ce problème, globalement les couleurs ont bien tenues. Le seul « hic » c’est pour la paire violette : elle continue de dégorger à chaque lavage, et laisse même des traces violettes sur la serviette de séchage, après le rinçage. Je suis toujours ravie de leur teinte, même après leur longue vie. Je continue de les porter très souvent. Ce sont des vrai doudous.

Voilà en image les 3 paires réunies, vues de devant, et vues du talon.

 

Les petites astuces de Felicia (créatrice des laines SweetGeorgia) pour le rinçage de ses laines

Bintou a tricoté un châle avec 2 laines très contrastées de Sweet Georgia et lors du rinçage la couleur la plus foncée a déteint sur la plus claire… Voici les conseils de Felicia pour éviter les mauvaises surprises…

Si vous tricotez un ouvrage en une seule couleur très foncée (ex: Riptide), lors du blocage, Felicia recommande de laisser tremper environ 20 min votre projet dans une grande bassine d’eau chaude avec 1/2 à 1 cuillère à soupe de vinaigre et ensuite vous pouvez procéder au rinçage et bloquer votre projet.

En revanche, si vous utilisez 2 couleurs très contrastantes (comme je l’ai fait pour mon châle), elle recommande de rincer à l’eau froide la couleur la plus foncée avant de commencer à la tricoter. Si vous avez déjà commencé votre projet, il faudra le rincer à l’eau froide avant de procéder au blocage.

Voilà j’espère que ces conseils vous aiderons si vous projetez de tricoter cette laine. Les laines Sweet Georgia sont teintes à la main, la différence entre les eaux (USA v/s France par exemple) et les produits utilisés peuvent influer sur le comportement de la laine teinte lors du rinçage.

Print Friendly

 

 

 
Elise
ElisePartager la connaissance a toujours fait partie de ce qui me motive, m’anime, et ça, depuis les tout débuts d’internet. Plus j’échange, j’apprend et je transmet, plus je me sens épanouie. Et en plus, on rencontre plein de personnes géniales ! Je suis principalement en charge du site, d’un point de vue technique, design et maintenance donc si vous remarquez un bug, pensez à m’en parler ! Mon dada se centre sur la pédagogie autour des arts de la laine, la découverte de nouvelles techniques surprenantes, et la traduction de patrons anglais. J’espère pouvoir rencontrer encore plus de passionné(e)s, apprendre avec vous, et partager ma passion.

| http://madewithlove.fr/| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |



Bintou
BintouA partir du moment où j’ai commencé, j’ai été très vite attirée et passionnée par les arts de la laine grâce cette opportunité un peu magique que me permettent le tricot et le crochet : avoir la possibilité de pouvoir travailler des matières naturelles et de créer des ouvrages uniques. Rapidement, je me suis plongée dans le monde virtuel du tricot/crochet, et j’ai également ressenti le besoin de m’intéresser et partager avec des personnes du monde entier réunis par cette même passion. Force a été de constater que pour les personnes parlant plusieurs langues, ce partage était beaucoup plus accessible que pour d’autres, car de nombreux sites et blogs et patrons sont en anglais. C’est de ce constat et de cette envie de partage, qu’est né le webzine Intheloop. Pour permettre à chacun, qu’il soit passionné par les matières, par des techniques, ou alors tout simplement admiratif de ces arts, d’accéder à un lieu de partage et d’échanges sans parti pris. Intheloop c’est nous, mais c’est également vous, partagez vos avis, expériences et témoignages sur le site, contribuez, suivez les actualités, refilez les bons plans à vos connaissances, ce site est participatif, alors rejoignez-nous !!

| http://depuisquelletricote.wordpress.com/| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |



8 commentaires sur "Un an après: SweetGeorgia Tough love sock"

  1. Tiphanie dit :

    C’est toujours intéressant de voir comment évoluent les différents fils au cours du temps !
    Merci les filles !

  2. Elisabeth dit :

    Merci pour ces retours ; je suis très intéressée pour les chaussettes.
    Cette laine est donnée pour un lavage machine A FROID « gentle ». Il n’est pas indiqué qu’elle est superwash. Alors, grâce à vous, je vais peut-être en faire autre chose que des chaussettes, car pour moi, il faut que les chaussettes passent à la machine à 40°C avec les vêtements de couleur (vais pas faire tourner la machine juste pour les chaussettes), je ne les gracie même pas du programme coton.
    Avez-vous eu la curiosité de regarder la partie talon à l’intérieur (à l’envers) ? Pour le feutrage, c’est parfois édifiant. Et en plus si ça peut déteindre…it’s a recipe for disaster !

  3. By Gab's dit :

    Ravie de voir que cette laine vieillit bien. Mon gilet Vanadium a donc de beaux jours devant lui!!!
    Et pour stopper le dégorgement de sa couleur riptide, j’ai effectivement utilisé la technique de Felicia et ça fonctionne super bien!!!!

  4. Merci Granny dit :

    Merci pour ces tests ! Cela donne envie d’essayer cette laine immédiatement.

  5. Rivana Hostein dit :

    Merci pour le test ;-) Mais le vrai miracle est que toutes les chaussettes font encore une paire!!! :D (A’ la maison, j’ai un panier plein des chaussettes perdues! )
    A’ bientôt

  6. Lea67000 dit :

    Intéressants ces tests, mes chaussettes c’est toujours le talon qui a des trous (quelle que soit la laine) mais avec un usage intensif.

  7. alexandra dit :

    Ah la chaussette! Cela fait envie! Vivement la fin des miennes, que je puisse avoir ce plaisir exclusif de porter MES chausettes!

  8. Super article, Elise. :)

    Sweet Georgia Tough Love est un de mes fils préférée pour tricoter des chaussettes.

2012 - 2014 Intheloop.fr   ||   Licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0 FR)   ||   Mentions légales