Intheloop a définitivement fermé ! Le site reste en ligne pour vous permettre d'accéder aux archives.

Introduction à la teinture

J’en rêvais depuis des mois, le projet se concrétise ! Aujourd’hui je présente les bases de la teinture de laine.

Il existe 3 types de teinture :

Teinture alimentaire

Basée sur des colorants à priori non nocifs, on peut en trouver sous plusieurs formes (fioles au rayon gateau du supermarché du coin, ou en sachets « Kool aid » qui sont des produits d’outremer, et qui servent par exemple  à l’origine à teindre les oeufs de pâques).

Le concept : 3 couleurs primaires, à mixer à l’infinie, comme quand au primaire on apprenait que le jaune mélangé au bleu donne du vert, en fonction de la quantité de jaune il changera fortement (hmm bons souvenirs des cours de dessins où j’adorais m’en mettre partout !)

Les avantages : Aucun risque sanitaire, et donc on peu tout à fait utiliser des ustensiles de cuisine classique sans trop de risque, mis à part celui de colorer plus ou moins durablement votre gobelet en plastique.

Les questions en suspens : esce vraiment durable ? La couleur ne s’efface-t-elle pas ?

 

Teinture « acide »

Chimique, elle est dite acide car elle fait appel à du vinaigre blanc, afin de fixer les couleurs. Et donc, se base sur un PH acide de l’eau. On peut même envisager d’utiliser des languettes de test de PH (comme dans les cours de science
physique ;) )

Le concept : plein de variantes de couleurs, des effets métallisés tout à fait possibles, des couleurs travaillées et recherchées, on peut évidemment mélanger.

Les avantages : pas besoin de grand chose, de la poudre, de l’eau et du vinaigre.

Les inconvénients : les poudres sont irritantes et toxiques (un peu comme la teinture idéal en machine à laver) et il faut absolument porter un masque et des gants et faire très attention lors de la phase de mélange dans l’eau. Ensuite, tous les ustensiles qui seront utilisés seront dédiés à la teinture et ne pourront pas être réutilisés pour la cuisine.

Teinture « naturelle »

Basée sur des plantes et autres ressources de la nature. Par définition elles semblent « bio » mais qui dit provient de la nature ne veut pas obligatoirement dire non toxique.

Les avantages : le concept de pouvoir cueillir les fleurs feuilles ou racines qui poussent librement et les utiliser. On peut explorer la nature et imaginer le résultat, c’est un mode très exploratoire.

Les inconvénients : utilisés seuls ils ne se fixent pas et nécessitent l’utilisation de « mordants » pour la phase de fixation. Les mordants peuvent être constitués chrome, de sels de cuivre, d’étain, de sulfate de fer, et sont plus ou moins polluants pour les eaux.

Print Friendly

 

 

 
Elise
ElisePartager la connaissance a toujours fait partie de ce qui me motive, m’anime, et ça, depuis les tout débuts d’internet. Plus j’échange, j’apprend et je transmet, plus je me sens épanouie. Et en plus, on rencontre plein de personnes géniales ! Je suis principalement en charge du site, d’un point de vue technique, design et maintenance donc si vous remarquez un bug, pensez à m’en parler ! Mon dada se centre sur la pédagogie autour des arts de la laine, la découverte de nouvelles techniques surprenantes, et la traduction de patrons anglais. J’espère pouvoir rencontrer encore plus de passionné(e)s, apprendre avec vous, et partager ma passion.

| http://madewithlove.fr/| Mon profil Ravelry | Tous mes articles |



5 commentaires sur "Introduction à la teinture"

  1. Bonjour,
    il y a aussi la teinture par fermentation, qui est naturelle et ne nécessite pas de mordant.C’est la teinture vraiment traditionnelle, celle des tapissiers du Moyen-Age, avec des couleurs très durables si la teinture est bien faite (voyez le résultat de la tapisserie de la Dame à la Licorne !)
    La blogueuse Isatinctoria raconte au jour le jour son expérience : http://isatinctoria.over-blog.com/
    Pour ma part, je n’ai pas encore essayé par manque de temps, mais je compte m’y mettre d’ici un an ou deux.

  2. Mam'zelle flo dit :

    Il y a des teintures naturelles qui n’ont pas besoin de mordants car très colorantes : par exemple les épluchures d’oignon jaune ou rouge, et le brou de noix. J’ai déjà utilisé les 3 et ai obtenu de beau oranges, marron roux, et marron jaune.

  3. clothogancho dit :

    Bien évidemment, un champignon vénéneux reste « bio » et naturel ! cependant il n’est pas dit que les principes colorants dont s’imprègne la laine soient toxiques : on colore au phytolaque ou à l’yèble par exemple et cela ne présente aucun danger pour la peau, il suffit de bien séparer les ustensiles de cuisine de ceux de teinture.
    Par fermentation, aucun mordant ni aucun additif n’est nécessaire, à condition de mener correctement le travail qui est assez long.
    Quant au mordant le plus habituel pour la teinture par décoction, il est absolument inoffensif, il s’agit du sel d’alun. On peut très bien se passer des autres mordants en jouant sur la fermentation ou les bains multiples pour obtenir certaines couleurs.
    Certaines plantes ont naturellement suffisamment de tanins pour se passer de l’étape du « mordançage », et elles peuvent aussi servir de premier bain (de « pied ») pour d’autres plantes, elles en assombrissent cependant les couleurs.
    Le livre de Marie Marquet chez Belin (guide des teintures naturelles) me semble être le plus simple, le plus complet pour les plantes de nos latitudes et surtout le plus honnête quand on veut faire ses propres expériences.

  4. Kouklaki dit :

    Et le thé est également une formidable teinture. Essayez donc d’enlever une tâche sur un vêtement… même l’eau de javel n’en vient pas à bout.

  5. Loutheo dit :

    J’aimerais savoir s’il y a une manière de conserver son écheveau qui vient d’être teint, une fois qu’il est sec. Il est un peu « chiffonné » Faut-il le tordre ? Le passer à la vapeur ? Le mettre en pelote ? Qu’avez-vous l’habitude de faire ?
    Autre question. pour certaines teintures il faut faire chauffer la laine dans le bain… or, si on la lave à trop haute température, elle feutre… faut-il respecter des règles selon le type de laine ?
    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

2012 - 2014 Intheloop.fr   ||   Licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0 FR)   ||   Mentions légales