Quels sont les implants remboursés par la sécurité sociale ?

L’implantation chirurgicale fait régulièrement partie des soins médicaux remboursés par la sécurité sociale. Pour autant, tous les types d’implants ne sont pas éligibles à un remboursement. La présente étude a pour objectif de dresser un panorama des principaux implants remboursés par la sécurité sociale, afin de mieux comprendre les mécanismes de financement des soins médicaux.

Quels sont les différents types d’implants ?

Les implants sont des dispositifs médicaux qui peuvent être utilisés pour diverses applications. Leur but principal est de remplacer ou d’améliorer une fonction corporelle. Dans le cadre de la sécurité sociale, certaines interventions chirurgicales sont couvertes, ce qui inclut l’utilisation d’implants. Il existe différents types d’implants que vous pouvez obtenir pour traiter un problème médical particulier.

Les implants les plus courants sont les prothèses dentaires remboursables par la sécurité sociale. Ce type d’implant est utilisé pour remplacer ou réparer des dents endommagées ou manquantes. Les prothèses dentaires peuvent être faites en porcelaine, métal ou céramique et sont généralement fixées à l’os maxillaire avec des boulons métalliques. Les implants résorbables sont également remboursables par la sécurité sociale. Ces implants se dissolvent progressivement au fil du temps et peuvent être utilisés pour réduire la douleur et le gonflement après une opération chirurgicale.

Les implants résorbables sont souvent faits de substances naturelles telles que le collagène, l’acide hyaluronique et la glycérine, qui peuvent être absorbés par le corps sans causer de réactions indésirables. Les implants mammaires, aussi connus sous le nom de prothèses mammaires, sont aussi pris en charge par la Sécurité sociale. Ces implants peuvent être utilisés pour augmenter la taille des seins, corriger une asymétrie ou restaurer les seins après une mastectomie partielle ou complète. Les implants mammaires peuvent être faits en silicone, en gel de silicone ou en hydroxyapatite de calcium (HAC). Les implants auditifs, appelés aussi aides auditives, peuvent aussi être remboursés par la Sécurité sociale si vous souffrez d’une perte auditive importante. Ces implants comprennent des appareils auditifs et des systèmes cochléaires implantables qui peuvent améliorer votre capacité auditive et vous donner un meilleur contrôle sur votre environnement sonore. Les aides auditives et les systèmes cochléaires implantables sont fabriqués à partir de matériaux spéciaux tels que le titane et le polymère acrylique qui sont conçus pour résister aux pressions internes et externes du corps humain. Enfin, les implants orthopédiques remboursables par la Sécurité sociale comprennent des prothèses articulaires, des inserts orthopédiques et des plaques orthopédiques qui peuvent être utilisés pour traiter diverses conditions orthopédiques telles que l’arthrite et les fractures osseuses.

Les implants remboursés par la sécurité sociale

La sécurité sociale a mis en place un système de remboursement pour les implants médicaux. Cela permet aux assurés de bénéficier d’une prise en charge partielle ou totale des frais engendrés par l’implantation d’un dispositif médical. L’objectif est de garantir un accès équitable aux soins et une qualité optimale des traitements. Il existe plusieurs types d’implants remboursés par la sécurité sociale. Il peut s’agir notamment de prothèses orthopédiques, telles que des prothèses totales de hanche, de genou et d’épaule, ainsi que des appareils auditifs implantables, et des implants dentaires. Dans certains cas, l’assuré peut également obtenir une prise en charge partielle ou totale pour le remplacement d’un implant défectueux ou endommagé. Le montant du remboursement varie selon le type d’implant et le niveau de couverture de l’assuré. En règle générale, les implants dentaires sont remboursés à hauteur d’un pourcentage fixe du coût total, tandis que les autres implants médicaux peuvent être entièrement couverts par la caisse d’assurance maladie si l’intervention chirurgicale est réalisée au sein d’un établissement conventionné. Les assurés qui souhaitent bénéficier du remboursement des implants doivent fournir une facture originale et complète justifiant le type et la valeur des dispositifs médicaux achetés. Il est essentiel que cette facture contienne le nom et l’adresse du professionnel exerçant la chirurgie, ainsi que le code NAF ou APE correspondant à son activité. Une fois ces documents reçus, la caisse d’assurance maladie examine alors la demande et décide du montant à rembourser à l’assuré.

Partager

Zaho De Zlatazan

Zaho De Zlatazan

Rechercher
Rechercher

Newsletter